FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Rogelio Dominguez

Rogelio Dominguez.jpg
Rogelio Dominguez

 

Rogelio Antonio Domínguez López

Né le 9 mars 1931 à Buenos Aires (ARG)

Décédé le 23 juillet 2004 à Buenos Aires (ARG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png Argentin, Gardien de but, 1m90

Surnom: "El Magnifico","El Flaco"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png 24 sélections

(Matchs amicaux: 4 sélections)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

(Copa America: 6 sélections)

(Championnat Panaméricain: 5 sélections)

(Jeux Panaméricains: 3 sélections)

(Copa Lipton: 2 sélections)

(Copa Newton: 1 sélection)

(Copa Del Atlantico: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 27 février 1951 contre le Venezuela (5-0)
Dernière sélection : le 15 août 1962 contre l'Uruguay (3-1)

 

1948/57 Racing Club (ARG) 121 matchs
1957/62 Real Madrid (ESP) 85 matchs
(Championnat d'Espagne: 51 matchs)
(Coupe d'Espagne: 17 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 15 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
1962/63 River Plate (ARG) 12 matchs
1964/65 Vélez Sarsfield (ARG) 33 matchs
1966 CA Cerro (URU)
1966/68 Nacional (URU)
1968/69 Flamengo (BRE) 41 matchs
 
Gardien légendaire du Racing Club et de l'Albiceleste, Rogelio Dominguez est l'un des premiers portiers Sud-Américains à se faire un nom sur le continent européen. Avec son physique impressionnant, il débarque au Real Madrid après une victoire en Copa America à l'âge de 25 ans pour faire de la concurrence à l'international espagnol Juan Alonso. Ses parades exceptionnelles lui permettent d'être indéboulonnable et de remporter ainsi trois Ligas et trois Coupes d'Europe des clubs champions dans les buts du meilleur club du 20ème siècle. Sur le banc lors de sa première finale, il dispute les deux autres comme titulaire. En 1959, le portier argentin signe un clean-sheet dans l’antre du Neckarstadion de Stuttgart et permet au merengue de s’imposer face au Stade de Reims, 2 buts à 0. Un an plus tard, dans la finale la plus prolifique de l’histoire de la compétition, "El Magnifico" encaisse 3 buts, mais le quadruplé de Ferenc Puskas et le triplé d'Alfredo Di Stefano écœurent les allemands de l’Eintracht Francfort qui soulève une cinquième fois d'affilé le trophée. Il retraverse l'Atlantique en 1962 et bourlingue un peu partout sur le continent sud-américain. Après des passages dans son pays à River Plate et Velez Sarsfield puis en Uruguay, il range les gants à Flamengo au Brésil en 1969. Il disparaît le 23 juillet 2004 des suites d'un emphysème pulmonaire à l'âge de 73 ans.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Copa America en 1957 (Argentine)

Vainqueur de la Copa Lipton en 1957 et 1962 (Argentine)

Vainqueur de la Copa Newton en 1957 (Argentine)

Finaliste de la Copa del Atlántico en 1956 (Argentine)

Vainqueur des Jeux Panaméricains de Buenos Aires en 1951 (Argentine)

Finaliste du Championnat Panaméricain en 1956 (Argentine)

Vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1958, 1959 et 1960 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1960 (Real Madrid)

Champion d'Espagne en 1958, 1961 et 1962 (Real Madrid)

Vice-champion d'Espagne en 1959 et 1960 (Real Madrid)

Champion d'Argentine en 1949 (non-joué), 1950 (non-joué) et 1951 (Racing Club)

Vice-champion d'Argentine en 1952, 1955 (Racing Club), 1962 et 1963 (River Plate)

Vice-champion d'Uruguay en 1967 et 1968 (Nacional)

Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 1962 (Real Madrid)

Finaliste du Championnat de Rio en 1969 (Flamengo)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©EFE



09/03/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1119 autres membres