Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Toninho Cerezo

Toninho Cerezo.jpg
Photo: ©Bob Thomas Sports Photography/Getty Images

 

Toninho Cerezo

 

Antônio Carlos Cerezo

Né le 21 avril 1955 à Belo Horizonte (BRE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, Milieu défensif, 1m83

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png 57 sélection, 5 buts

(Matchs amicaux: 36 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 10 sélections)

 

1ère sélection : le 9 mars 1977 contre la Colombie (6-0)

Dernière sélection : le 30 juin 1985 contre la Bolivie (1-1)

 

1972/83 Atlético Mineiro (BRE) 111 matchs, 12 buts
1973/74 Nacional FC (AM) (BRE) (Prêt) 20 matchs, 3 buts
1983/86 AS Roma (ITA) 70 matchs, 13 buts
1986/92 Sampdoria Gênes (ITA) 145 matchs, 14 buts
1992/93 São Paulo (BRE) 72 matchs, 7 buts
1994 Cruzeiro (BRE) 10 matchs, 3 buts
1995 Lousano Paulista (BRE)
1995/96 São Paulo (BRE) 8 matchs
1996 América (MG) (BRE)
1997 Atlético Mineiro (BRE)
 
À une époque où le secteur regorgeait de grands interprètes, Toninho Cerezo faisait partie assurément des tous meilleurs milieux de terrain défensif des années 80 et début 1990. Passé au sein de la grande Roma du milieu des eighties au côté de son magicien de compatriote Falcão, il a également régné durant six saisons dans l'entrejeu de la belle Sampdoria des Vialli et Mancini, réalisant l'exploit de gagner le Scudetto en 1991 et atteignant la finale de la C1 battu difficilement dans les prolongations par le Barça de Cruyff. Le joueur a aussi collectionné 57 sélections avec la Seleçao, appartenant au milieu de terrain magique du Brésil 82.

 

En effet, ses larmes lors du fameux Brésil-Italie 1982 ont fait le tour du globe. On joue alors la 25ème minute et sa transversale manquée avait permis à Paolo Rossi de donner l'avantage à la Nazionale. Cerezo est inconsolable et pleure de longues minutes sur le terrain. Son Brésil reviendra au score mais l'avant-centre de la Squadra crucifie les Sud-Américains en toute fin de match. Si cette erreur a terni un Mondial jusque-là quasi parfait, Toninho Cerezo reste malgré tout un monument du foot brésilien et l'un des meilleurs milieux défensifs de l'histoire des Canarinhos.

 

Toninho Cerezo.jpg

Photo: ©Bob Thomas Sports Photography/Getty Images

 

Athlétique, résistant et travailleur, il avait toutes les qualités nécessaires pour son poste de relayeur même si sa technique remarquable et sa vision du jeu auraient pu en faire un meneur de jeu presque partout ailleurs. Mais le Brésil 82 disposait déjà de ZicoFalcão et Socrates pour animer tout çà, ce qui n'empêchait pas Cerezo, théoriquement seul milieu défensif du onze auriverde, de monter leur prêter main forte... parfois trop!

 

Maudit en sélection comme toute la fabuleuse génération brésilienne des années 80, l'éternel moustachu s'est en revanche forgé un énorme palmarès en club: sept championnats du Minas Gerais avec l'Atlético Mineiro (et deux Ballons d'Or brésilien en 1977 et 1980), deux coupes d'Italie avec la Roma, une Coupe des coupes et un Scudetto avec la Samp et enfin une Copa Libertadores ainsi que deux Coupes Intercontinentales avec São Paulo, dont la dernière élu homme du match à 38 ans avec une prestation hallucinante contre le grand Milan de Capello! Ne manque que la C1, malgré deux finales disputées: la première en 1984 avec la Roma de Liedholm (où il formait un carré magique avec Di Bartolomei, Falcão et Conti), la seconde en 1992 sous le maillot des Doriani. Une carrière qui aura duré 26 ans, débutée en 1972 à l'Atlético Mineiro et terminée dans le même club à l'aube de la Coupe du Monde 98, à l'âge de 43 ans!

 

PALMARÈS

 

3ème de la Coupe du Monde en 1978 (Brésil)

Vainqueur de la Copa Libertadores en 1993 (São Paulo)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1984 (AS Roma) et 1992 (Sampdoria Gênes)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1990 (Sampdoria Gênes)

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1989 (Sampdoria Gênes)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1990 (finale non-jouée) (Sampdoria Gênes)

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1992 et 1993 (São Paulo)

Vainqueur de la Recopa Sudamericana en 1993 (São Paulo)

Vainqueur de la Supercopa Sudamericana en 1993 (São Paulo)

Champion d'Italie en 1991 (Sampdoria Gênes)

Vice-champion d'Italie en 1984 et 1986 (AS Roma)

Vice-champion du Brésil en 1977 et 1980 (Atlético Mineiro)

Vainqueur de la Coupe d'Italie en 1984, 1986 (AS Roma), 1988 et 1989 (Sampdoria Gênes)

Finaliste de la Coupe d'Italie en 1991 (Sampdoria Gênes)

Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 1991 (Sampdoria Gênes)

Vainqueur du Championnat du Minas Gerais en 1976, 1978, 1979, 1980, 1981, 1982 et 1893 (Atlético Mineiro)

Vainqueur du Championnat de São Paulo en 1992 (São Paulo)

Vainqueur du Champion d'Amazonas en 1974 (Nacional FC)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Bola de Ouro en 1977 et 1980

Bola De Prata en 1976, 1977 et 1980

Élu meilleur joueur de la finale de la Coupe Intercontinentale en 1993

Meilleur buteur du championnat d'Amérique du Sud des moins de 19 ans en 1975 (4 buts)

Nommé dans l'équipe type mondiale de l'année par "World Soccer" en 1983

Intronisé au Hall of Fame de l'AS Roma en 2016



24/04/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres