FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Daniel Bernard

Daniel Bernard.jpg
Daniel Bernard

 

Daniel Bernard

Né le 29 septembre 1949 à Paris (FRA)

Décédé le 9 avril 2020 à Brest (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, gardien de but, 1m77

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Aucune sélection (seulement convoqué)

 

1967/68 Saint-Etienne B (FRA)
1968/69 Paris-Neuilly (FRA) 25 matchs
1969/77 Stade Rennais (FRA) 166 matchs
(Championnat de France: 122 matchs)
(Championnat de France de D2: 30 matchs)
(Coupe de France: 14 matchs)
1977/78 Paris SG (FRA) 32 matchs
(Championnat de France: 29 matchs)
(Coupe de France: 3 matchs)
1978/84 Stade Brestois (FRA) 199 matchs
(Championnat de France: 117 matchs)
(Championnat de France de D2: 71 matchs)
(Coupe de France: 11 matchs)
1984/85 AS Monaco (FRA) 13 matchs
 
Gardien de D1 très respecté dans les années 70 et 80, Daniel Bernard a été l'un des meilleurs gardiens de but de l'histoire du Stade Brestois, où il a évolué durant six ans, en tant que gardien et capitaine. Spectaculaire et très actif, le portier à la moustache était très consciencieux. Avec son physique musclé, il compensait sa petite taille par sa vista et sa vivacité. Natif de Paris, il débute pourtant le football chez les jeunes du Stade laurentin, avant de rejoindre le Cavigal Nice, réputé pour son école des gardiens. Dès la fin des années 60, il n'hésite pas à quitter la Côte d'Azur pour rejoindre le grand Saint-Etienne chez les juniors. Mais c'est à Rennes qu'il signera professionnel. Remplaçant durant la finale de la Coupe de France en 1971, il est d'abord la doublure de l'international Marcel Aubour, avant de gagner ses galons de titulaires lors du départ de celui-ci pour Reims. Il dispute plus de 150 matchs de championnat avec les Bretons en huit saisons. Considéré comme l'un des meilleurs portiers français, il porte le maillot tricolore en catégorie junior, militaires et espoirs. Il est même convoqué en A le 25 mai 1975 pour un match de qualif pour l'Euro 1976, Islande-France, sans entrer en jeu toutefois. Après deux relégations avec le Stade Rennais en trois saisons, les Bleus s'éloigne. Pour relancer sa carrière, il signe au Paris SG en 1977, mais perd rapidement sa place au profit de Michel Bensoussan. Il quitte la capitale au bout d'un an, car Dominique Baratelli vient d'y signer, pour rejoindre Brest où il s'imposera comme capitaine pendant six saisons, de 1978 à 1984. Des années durant lesquelles il passe par toutes ses émotions en participant à deux montées en première division en 1979 et 1981, mais aussi une relégation en 1980. Il termine sa carrière sur le Rocher à Monaco comme doublure de Jean-Luc Ettori lors de la saison 1984-1985. Il s'installe ensuite dans le Finistère et travaille comme commercial, imprimeur et chauffeur de taxi. En 1980, il est le premier à recevoir l’Hermine rouge. Une distinction décernée par les supporters brestois à celui qu’ils considèrent comme leur meilleur joueur. Malheureusement, Daniel Bernard est décédé le 9 avril 2020 des suites d'une longue maladie à l'hôpital de Brest. Il était âgé de 70 ans.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe de France en 1971 (Stade Rennais)
Champion de France de D2 en 1981 (Stade Brestois)
Vice-champion de France de D2 en 1976 (Stade Rennais) et 1979 (Stade Brestois)


24/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1064 autres membres