FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Kazimierz Deyna

Kazimierz Deyna.jpg

Kazimierz Deyna
 

Kazimierz Deyna

 Né le 23 octobre 1947 à Starogard Gdanski (POL)

Décédé le 1er septembre 1989 à San Diego (USA)

 Pologne.png Polonais, milieu de terrain, numéro 10, 1m80

Surnoms: Le général, "rogal", Kaz, Kaka

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4949842_201506290903363.png 97 sélections, 41 buts

(Matchs amicaux: 46 sélections, 19 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 16 sélections, 10 buts)

(Coupe du Monde: 13 sélections, 4 buts)

(Qualif Euro: 10 sélections)

(Qualif Jeux Olympiques: 2 sélections)

(Jeux Olympiques: 10 sélections, 8 buts)

 

1ère sélection : le 24 avril 1968 contre la Turquie (8-0)

Dernière sélection : le 21 juin 1978 contre le Brésil (1-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4949842_201506290903363.png olympique: 6 sélections, 4 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4949842_201506290903363.png espoirs: 2 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4949842_201506290903363.png U19: 5 sélections

 

1966 LKS Lodz (POL) 1 match

1966/78 Legia Varsovie (POL) 389 matchs, 141 buts

(Championnat de Pologne: 304 matchs, 94 buts)

(Coupe de Pologne: 45 matchs, 30 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 14 matchs, 4 buts)

(Coupe des Coupes: 8 matchs, 5 buts)

(Coupe de l'UEFA: 12 matchs, 2 buts)

(Coupe Intertoto: 6 matchs, 6 buts)

1978/81 Manchester City (ANG) 43 matchs, 13 buts

(Championnat d'Angleterre: 38 matchs, 12 buts)

(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)

(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 1 match, 1 but)

1981/84 San Diego Sockers (USA) 90 matchs, 44 buts

1981/87 San Diego Sockers (USA) (en salle) 169 matchs, 118 buts

 

Surement l'un des meilleurs footballeurs polonais de l'histoire. Il a été l’idole d’un peuple, le symbole du pays, le talent pur. Jouant toujours tête levée, la marque des grands, Kazimierz Deyna a une excellente vision du jeu qui lui permet d’alterner sans aucune difficulté le jeu long ou le jeu court. Capable de jouer en déviation, il sait également temporiser par un dribble ou une conservation de balle en attendant de pouvoir faire la meilleure passe possible à un partenaire démarqué. Si le jeu de tête n’est pas son point fort il n’en demeure pas moins un excellent buteur. La qualité de sa frappe de balle est remarquable dans le jeu et sur coup de pied arrêté. Sa frappe brossée qui lui permet de marquer sur coup franc ou même directement sur corner direct lui vaut le surnom de "rogal" (croissant en polonais). Né dans la région de Gdansk en 1947, le jeune Kazimierz rejoint les couleurs du club local à 11 ans. Très vite sa réputation dépasse les limites de la ville. Sélectionné dans les équipes nationales de jeunes, il attire la convoitise des grands clubs de Pologne. En 1966, le LKS Lodz pense avoir réalisé la bonne affaire en faisant signer le jeune surdoué. Kazimierz Deyna.jpgMais une mauvaise nouvelle va être envoyé par le tout puissant club du Ministère de l’Armée, le Legia Varsovie. Après seulement un match joué pour le club de Lodz, Kazimierz reçoit une très habile convocation pour effectuer son service militaire à Varsovie. À dix neuf ans, Deyna débarque au Legia. Il ne sait pas encore qu'il va passer treize saisons sous les couleurs du club de la capitale et en devenir l’un des éléments moteurs et du même coup le chouchou du public. L'entraîneur confie rapidement au jeune Kazimierz l’animation du jeu de l’équipe. Son arrivée doit permettre au club de Varsovie de stopper l’hégémonie du Ruch Chorzow qui truste les victoires en championnat et en coupe. Dès la saison 67/68, il devient le titulaire indiscutable au poste de meneur du Légia et côtoie des joueurs très talentueux comme Brychszy, Gadocha, Gmoch et Kasperczak. Avec un tel joueur dans ses rangs le club de Varsovie s’attribue le titre de champion deux fois consécutivement (1969 et 1970) avant d'être vice-champion en 1971. La première sélection en équipe nationale ne se fait pas attendre puisqu'il est convoqué en avril 1968 et porte pour la première fois le maillot blanc frappé de l’aigle lors d'une victoire facile face à la Turquie (8 buts à 0). Kazimierz signe là un long bail avec la sélection dont il portera le maillot 97 fois pour un total de 41 buts inscrits. Il fait partie des campagnes glorieuses de l’équipe nationale. En 1972, la Pologne devient championne olympique avec un Deyna meilleur buteur du tournoi (9 buts). En 1973, suite à la grave blessure de Lubanski, il devient capitaine de la sélection. C’est brassard au bras que "le Général" emmène ses troupes se qualifier à Wembley pour la coupe du Monde 1974. Lors de la compétition en Allemagne, Deyna est au sommet de son art et contribue très largement à la troisième place polonaise. Désigné meilleur meneur de jeu du tournoi, il figure dans l’équipe type de la compétition. Cette année là, le joueur polonais est même classé troisième à l’élection du Ballon d’Or derrière l'allemand Franz Beckenbauer et l'hollandais Johan Cruyff, rien que ça. Après avoir obtenu une médaille d’argent aux Jeux olympiques de Montréal, il participe à sa seconde phase finale de coupe du Monde en Argentine en 1978. La Pologne y obtient une méritoire cinquième place et Kazimierz met fin, à cette occasion, à sa carrière internationale. En 1978, il bénéficie de la possibilité donnée aux footballeurs trentenaires de rejoindre l'étranger. Pas de Réal, d’Inter ou de Cosmos ce sont les autorités militaires polonaises décident. Il part à Manchester City Contre une indemnité de transfert ridicule (110 000 livres sterling et des équipements de bureau !!!). À cette époque le football britannique n’est pas réputé pour son côté technique. Deyna l’amoureux du beau geste ne se fera jamais au jeu rugueux développé dans le championnat anglais. Il reste deux saisons et demi à Manchester City disputant 38 matchs de championnat et marquant 12 buts. Pourtant Kazimierz rêve d’autres horizons. À 34 ans, Deyna part de l’autre côté de l’Atlantique évoluer quatre saisons pour le club des San Diego Sockers. L'occasion pour le prodige d'apparaître dans le film historico-footballistique de John Huston "À nous la victoire". Deyna y joue le rôle, fugace, d'un soldat polonais prisonnier d'un camp allemand durant la seconde Guerre Mondiale. L'international polonais va passer plusieurs saisons magnifiques dans le club californien avec trois titres de champion des Etats-Unis à la clé. En 1987, il met fin à sa carrière et souhaite ouvrir une école de football pour les jeunes. Ruiné par son manager américain il ne peut mettre son projet à exécution. À cette même époque il rencontre des difficultés dans sa vie familiale. Tous ces éléments font que Deyna, qui n’a jamais touché une goutte d’alcool, commence à boire. Fatigué, il envisage de revenir dans sa Pologne natale. Le destin ne lui en laissera pas le temps. Il trouve la mort dans un accident de voiture à San Diego en Californie a l'âge de 42 ans. Les analyses pratiquées laisseront apparaître un fort taux d’alcool dans son sang. Désigner le meilleur footballeur polonais de tous les temps n’est pas un exercice facile. Avec des joueurs tels que Boniek, Lubanski, Lato ou Wilimowski la concurrence est rude. Il me semble toutefois que Deyna possède une longueur d’avance sur ses "adversaires". À ses qualités de buteur évidentes il associe, contrairement aux autres prétendants, cette capacité d’organiser le jeu et une véritable sensibilité tactique. Ce dut être l’avis du jury de spécialistes qui, en l’an 2000, le désigna meilleur joueur polonais du 20ème siècle.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1974 (Pologne)

Médaille d'or aux Jeux Olympiques de Munich en 1972 (Pologne)

Médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Montréal en 1976 (Pologne)

Champion de Pologne en 1969 et 1970 (Legia Varsovie)

Vice-champion de Pologne en 1971 (Legia Varsovie)

Vainqueur de la Coupe de Pologne en 1973 (Legia Varsovie)

Finaliste de la Coupe de Pologne en 1969 (Legia Varsovie)

Champion de MISL (indoor) en 1983, 1985 et 1986 (San Diego Sockers)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon de bronze en 1974

Meilleur buteur des Jeux Olympiques de Munich en 1972 (9 buts)

Élu footballeur polonais de l’année en 1973 et 1974

Soulier d’or polonais en 1977

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la coupe du Monde 1974

Élu meilleur joueur polonais du 20ème siècle par le magazine polonais "Football" en 2000

Maître des sports émérite de Pologne en 1971

À reçu la Croix d'or du mérite Polonais en 1972

À reçu la Croix de Chevalier de l'Ordre Polonia Restituta en 1974

À reçu l'Insigne d'or PZPN en 1972

À reçu la Médaille d'or "Pour réalisations sportives exceptionnelles" remis par le comité de la Culture polonaise en 1972

 

DIVERS


- Kazimierz Deyna figure en bonne place dans le musée du Legia Varsovie situé dans l'enceinte du club, la Pepsi Arena.

Son numéro 10 est retiré par le Legia Varsovie. 

 

VIDÉO




17/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1030 autres membres