Football-the-story

Football-the-story

Pierino Prati

Pierino Prati.jpg
Photo: ©la Repubblica

 

Pierino Prati

 

Né le 13 décembre 1946 à Cinisello Balsamo (ITA)

Décédé le 22 juin 2020 à Montorfano (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Attaquant, 1m81

Surnom: la Peste

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 14 sélections, 7 buts

(Matchs amicaux: 5 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 6 sélections, 5 buts)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 6 avril 1968 contre la Bulgarie (2-3)

Dernière sélection : le 28 septembre 1974 contre la Yougoslavie (0-1)

 

1964/65 Milan AC (ITA)

1965/66 Salernitana (ITA) 19 matchs, 10 buts

1966/67 Milan AC (ITA 2 matchs
1967/68 Savone FBC (ITA) 29 matchs, 15 buts

1960/79: Milan AC (ITA) 207 matchs, 102 buts

(Championnat d'Italie: 141 matchs, 72 buts)

(Coupe d'Italie: 34 matchs, 14 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 11 matchs, 8 buts)

(Coupe des Coupes: 12 matchs, 6 buts)

(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 2 buts)

(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)

1973/77 AS Roma (ITA) 110 matchs, 41 buts

(Championnat d'Italie: 82 matchs, 28 buts)

(Coupe d'Italie: 22 matchs, 13 buts)

(Coupe de l'UEFA: 6 matchs)

1977/78 Fiorentina (ITA) 8 matchs
1978/79 Savone FBC (ITA) 25 matchs, 10 buts
1979 Rochester Lancers (USA) 6 matchs, 3 buts
1979/81 Savone FBC (ITA) 54 matchs, 24 buts

 

Vainqueur de l'Euro 68 avec la Squadra Azzurra, Pierino Prati était une machine en attaque, un véritable buteur qui a notamment fait les beaux jours du Milan AC.

 

Né en Lombardie, le jeune joueur a toujours vécu près de Milan. Pépite du centre de formation des Rossoneri, le nouvel attaquant est bloquer devant par les vedettes d'origines brésiliennes Amarildo et José Altafini. Il part alors en prêt pour trouver du temps de jeu et engranger de l'expérience. D'abord à la Salernitana, malgré une longue absence à cause d'une fracture du tibia, un aller-retour au Milan pour honorer ses premières minutes en Série A avant un passage fructueux à Savone, le temps de dévoiler tout son potentiel en Ligurie et faire admirer ses talents de buteur. De retour à la maison, le gracieux ailier aux cheveux longs et au style flower power prend enfin ses marques et se transforme en "Peste", son doux surnom. Son coach Nereo Rocco qui croyait au début avoir affaire à un chanteur plaisante mais annonce la couleur: "il ne sait pas jouer mais il sait marquer des buts, ce qui est le plus important." Et le résultat ne se fait pas attendre. Capocannoniere dès son retour avec 15 réalisations, celui qu'on annonce comme "le nouveau Piola" plante sous le maillot Rouge et Noir 72 buts en plus de 140 rencontres de Série A. Vainqueur de la Coupe intercontinentale, de deux C2 et d'un Scudetto, il se met en évidence lors de la finale de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1969 face à l'Ajax Amsterdam de Johan Cruyff encore tout jeune. Ce jour-là dans un Santiago Bernabéu bondé, le Milan étrille le futur grand d'Europe 4 buts à 1. Pierino va frapper fort et inscrire un triplé mémorable, deux sont marqués sur des passes du maître à jouer et futur Ballon d'or Gianni Rivera. Le nouveau demi-dieu lombard devient le troisième joueur à marquer un coup du chapeau en finale de C1, après les deux légendes madrilènes Alfredo Di Stéfano et Ferenc Puskas. Il est à ce jour le dernier à avoir accompli cet exploit. Côté sélection, souvent barré par Luigi Riva et Angelo Domenghini, il est bien présent avec la Nazionale lors du titre de champion d'Europe en 1968. Il dispute la première rencontre de la finale contre la Yougoslavie qui se termine sur un match nul (1-1), avant d'assister sur le banc à la victoire 2 buts à 0 au "replay" deux jours plus tard. Encore remplaçant lors de la défaite en finale du Mondial 70 face au Brésil de Pelé, le bombardier italien aura pris le temps tout de même de marquer sept buts en quatorze sélections. Passé par la Roma et la Fiorentina notamment, Pierino Prati nous a quittés le 22 juin 2020 dans la province de Côme à l’âge de 73 ans après une longue bataille contre la maladie.

 

PALMARÈS

 

Finaliste de la Coupe du Monde en 1970 (Italie)

Vainqueur de l'Euro 1968 (Italie)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1969 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1968 et 1973 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1969 (Milan AC)

Champion d’Italie en 1968 (Milan AC)

Vice-Champion d’Italie en 1971 et 1972 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1972 et 1973 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1968 et 1971 (finale non-jouée) (Milan AC)



13/12/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1271 autres membres