Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Roger Magnusson

Roger Magnusson.jpg
Photo: ©DR

 

Roger Magnusson

 

Né le 20 mars 1945 à Mönsterås (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Ailier droit, 1m81

Surnom: le Magicien, le Garrincha suédois

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 14 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 7 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 1 sélection)

(Championnat Nordique: 3 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 28 juin 1964 contre le Danemark (4-1)

Dernière sélection : le 1er novembre 1969 contre la France (0-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Espoirs: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Juniors: 9 sélections, 3 buts

 

1961/66 Åtvidaberg FF (SUE) 97 matchs, 40 buts
1966/67 FC Cologne (ALL) 22 matchs, 4 buts
(Championnat d'Allemagne: 20 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)
1967/68 Juventus Turin (ITA) 6 matchs, 2 buts
1968/74 Olympique de Marseille (FRA) 201 matchs, 33 buts
(Championnat de France: 157 matchs, 23 buts)
(Coupe de France: 28 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 6 matchs)
(Coupe des Coupes: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 1 but)
1974/76 Red Star (FRA) 28 matchs, 2 buts
(Championnat de France: 16 matchs, 2 buts)
(Championnat de France de D2: 11 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
1976 Helsingborgs IF (SUE) 6 matchs, 1 but
1977/78 Vilans BoIF (SUE) 16 matchs, 11 buts
1979/80 Landskrona BoIS (SUE) 12 matchs, 3 buts

 

Ancienne icone du Stade Vélodrome, Roger Magnusson a enchanté le public marseillais par ses dribbles chaloupés et ses envolées sur l'aile droite. Les centres au cordeau du "Magicien" ont régalé immanquablement son parfait complément, Josip Skoblar.

 

Natif de Mönsteras situé dans le comté de Kalmar, ce talentueux ailier droit débute sa carrière à l'âge de 15 ans, dans le club d'Åtvidabergs FF, en D2 suédoise, en 1961. Si le club manque plusieurs fois la montée dans l'élite, son talent dépasse les frontières grâce à sa quarantaine de buts inscrits en cinq saisons, il aurait aussi délivré plus de 90 passes décisives selon les journaux locaux. C'est alors que les dirigeants de la Juventus Turin le repère lors d'un stage de formation au Brésil à Flamengo et le recrute en 1966. Mais durant cet été, l'Italie perd face à la Corée du Nord durant le premier tour de la Coupe du Monde, synonyme d'élimination. De vieux démons de l'époque mussolinienne ressurgissent, ceux qui poussent les dirigeants italiens à fermer leur frontière. Par conséquent, il est prêté un an au FC Cologne. Revenu chez la Vieille Dame, la loi interdisant les étrangers à jouer sur le sol italien toujours en vigueur, il ne disputera que quelques rencontres de Coupe d'Europe à ... l'extérieur, où il inscrira notamment le but de la qualif qui emmène les Bianconeri en demi-finale de la C1. Mais ne pouvant se contenter de quelques apparitions, on lui propose d'être prêté cette fois-ci à l'OM. Un choix qu'il trouve judicieux parce qu'il sait que c'est le club où ont brillé Gunnar Johansson, Dan Ekner et Gunnar Andersson.

 

Roger Magnusson.jpg

Photo: ©Universal/Corbis/VCG

 

Nous sommes en 1968, et un ange débarque sur la Canebière. Il va devenir une légende du dribble, une idole marseillaise, une véritable icone. Quand il s'envole sur son aile droite, le public est en ivresse, le jeu se transforme en ballet dont le blond suédois est l'étoile. Premier match et premier but contre Bordeaux. Techniquement au dessus du lot, il avait pour habitude de fixer son défenseur en baladant à toute vitesse le ballon de son pied droit à son pied gauche, toujours en mouvement. Il n’était pas rare qu’il efface ainsi 3 ou 4 joueurs dans la foulée, comme un certain GarrinchaMarseille l'adore, il va aimer la cité phocéenne et en devenir l'un des plus grands joueurs, transféré définitivement en 1970, refusant d'aller chez le vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions, le Feyenoord Rotterdam, pour gagner des trophées avec l'OM. Présidé par Marcel Leclerc, entraîné par Mario Zatelli puis Lucien Leduc, Roger a formé une attaque flamboyante avec Loubet dans l'autre couloir, Couécou en joker, Bonnel et Gress en pourvoyeurs et surtout "l'Aigle Dalmate" Skoblar en finisseur, à qui il a permis notamment de planter 44 buts et de terminer meilleur buteur européen lors de l’année 1971. Après 23 ans de disette, ils remportent tous ensemble le titre de champion cette saison-là et réalisent le doublé l'année suivante. Après cinq années à éclabousser sur tous les terrains du pays, le chouchou du public marseillais est relégué sur le banc à partir de 1973. La faute à l'arrivée du malien Salif Keita sur la Canebière et la règle interdisant aux clubs français d'aligner plus de deux joueurs d’origine étrangère. Les résultats ne suivent plus, le génial scandinave s'en va au Red Star en 1974 où il forme d'ailleurs un sacré trident offensif avec "la Foudre" Nestor Combin et "le petit ange de Gerland" Fleury Di Nallo, un trio incroyable qui n'arrivera malheureusement pas à maintenir le club de Saint-Ouen parmi l'élite. International à 14 reprises avec les Blågult, il rentrera ensuite dans sa Suède natale finir tranquillement sa carrière. Toujours attaché à l'Olympique de Marseille, il avait d'ailleurs lancé, en 2015 dans une interview, un vibrant: "J'ai Marseille dans le cœur."

 

PALMARÈS

 

Vainqueur du Championnat Nordique en 1967 (Suède)

Champion de France en 1971 et 1972 (Olympique de Marseille)

Vice-champion de France en 1970 (Olympique de Marseille)

Vainqueur de la Coupe de France en 1969 et 1972 (Olympique de Marseille)

Vainqueur du Challenge des champions en 1971 (Olympique de Marseille)

Finaliste du Challenge des champions en 1969 et 1972 (finale non-jouée) (Olympique de Marseille)

Vice-champion de France de D2 (groupe B) en 1976 (Red Star)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Élu meilleur Joueur étranger de l'année du championnat de France en 1969

Intronisé au Hall of Fame du football suédois en 2012



25/01/2022
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1199 autres membres