FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Thomas Ravelli

Thomas Ravelli.jpg
Thomas Ravelli

 

Né le 13 août 1959 à Vimmerby (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Gardien de but, 1m86

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 143 sélections

(Matchs amicaux: 73 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 32 sélections)

(Coupe du Monde: 10 sélections)

(Qualif Euro: 20 sélections)

(Euro: 4 sélections)

(Championnat Nordique: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 1er mars 1981 contre la Finlande (1-2)

Dernière sélection : le 11 octobre 1997 contre l'Estonie (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png espoirs: 10 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png U18: 9 sélections

 

1978/88 Östers IF (SUE) 219 matchs

1989/97 IFK Göteborg (SUE) 281 matchs

(Championnat de Suède: 211 matchs)

(Coupe de Suède: 30 matchs)

(Ligue des Champions: 38 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

1998 Tampa Bay Munity (USA) 23 matchs

1999 Östers IF (SUE) 8 matchs

 

Ceux qui ont vu évoluer Thomas Ravelli lors de la Coupe du Monde 1994 n’ont pas pu oublier son maillot flottant mythique, sa ganache et ses deux pénaltys arrêtés en quarts de finale face à la Roumanie. Ravelli, c’était pourtant bien plus que ça. Cent quarante-trois sélections sous le maillot bleu et jaune, une demi-finale de l’Euro, une troisième place en Coupe du Monde et des ténors européens mis à terre lors des dernières grandes heures de l'IFK Göteborg. Dernier rempart très puissant, le gardien suédois possédait un gabarit très solide de 1m88. Il était donc très à l'aise pour aller se frotter aux géants de son championnat dans les duels aériens. Sur sa ligne, il était un portier hors-pair, toujours capable d'aller chercher les ballons qui paraissaient destinés au but. Il ne faut pas se fier à sa calvitie précoce, le grand bonhomme possédait de bons appuis qui le faisait jaillir au bon moment. En revanche, le caractère du joueur n'a pas toujours plus à ses coéquipiers. Souvent en train d'engueuler sa défense, Ravelli était parfois proche des limites. Thomas Ravelli.jpgFormé dans le club suédois d'Östers IF, en compagnie de son frère jumeau Andreas, qui est défenseur, ils ont gravi ensemble tous les échelons et débuté en première division suédoise au même moment. Pour sa deuxième saison, en 1980, Thomas joue l'intégralité des rencontres, et le club décroche le titre de champion. La cote des deux jumeaux grimpe dans le pays, et la sélection ne tarde pas à faire appel à eux. C'est Andreas le défenseur qui débute le premier avec les Blågult. Quelques semaines plus tard, dans une rencontre face à la Finlande, les deux frères débutent le match ensemble. Thomas ne ressortira plus de l'équipe nationale, avec un total de 143 sélections entre 1981 et 1997. Après dix ans de bons et loyaux services à Växjö, il rejoint l'ambitieux club de l'IFK Goteborg. Chez les Blåvitt, il a immortalisé son passage avec la conquête de six titres de champion de Suède (1990, 1991, 1993, 1994, 1995 et 1996). Son plus grand fait d’armes avec son club reste sans doute cette Ligue des champions 1994. Cette année-là, lui et l’IFK Göteborg dégoûtent le Barça de Cruyff (Romario et Stoichkov en font encore des cauchemars) et le Manchester United d’Alex Ferguson, terminant premier du groupe avec 4 victoires, 1 nul et 1 défaite. Leur parcours s’arrête malheureusement avec la règle des buts à l’extérieur en quart de finale contre les allemands du Bayern Munich. Mais c'est surtout avec la sélection nationale que le portier a connu ses heures de gloire. À 31 ans, Ravelli est retenu pour le Mondial 1990 en Italie, un échec pour le pays. La Suède accueille alors l'Euro 1992 sur son territoire, mais échoue en demi-finale face à l'Allemagne de Jürgen Klinsmann (3 buts à 2). Ravelli se retrouve à disputer son deuxième Mondial aux Etats-Unis. Emmenée par les talentueux, Jonas Thern, Tomas Brolin et Martin Dahlin, la Suède sort de sa poule, élimine l'Arabie Saoudite et affronte la Roumanie de Gheorghe Hagi en quart de finale. Après un match serré, (2-2), le sort se joue aux tirs aux buts. C'est le moment de gloire pour le portier, âgé de 35 piges tout de même. Les 83 000 spectateurs retiennent leur souffle, la Suède, en pleine nuit avec le décalage horaire, est parfaitement éveillée devant ses écrans. Après deux tirs de chaque côté, la Suède accuse un but de retard. Dan Petrescu s'apprête à frapper à son tour. Il ouvre son pied droit, Ravelli part du bon côté et détourne la tentative, il remet son équipe sur de bons rails. À quatre buts partout, le sixième tireur Suédois, Henrik Larsson transforme le sien. Ensuite, c'est au tour de Belodedici se présenté face à Ravelli. La chaleur estivale assomme tout le stade, la tension est à son paroxysme. Le plat du pied du Roumain est alors repoussé par le portier suédois, qui envoie son équipe en demi-finale de la Coupe du Monde. À ce stade de la compétition, c'est Romario qui qualifie le Brésil pour la finale (1 but à 0). La Suède se console avec la médaille de bronze obtenue face à la Bulgarie (4 buts à 0). À la fin de sa carrière, le gardien effectue une pige aux États-Unis, terre de ses exploits Mondiaux, avec Tampa Bay, avant de revenir dans le club de ses débuts à Östers IF. Retiré du monde professionnel à 37 ans, il continue à évoluer dans les divisions inférieures du pays durant quelques années. Il a rejoué une dernière saison à 48 ans, en compagnie de Kennet Andersson et Johnny Ekstrom dans un club de cinquième division, le Garda BK. À Växjö comme à Göteborg et en sélection, Ravelli garde assurément une place particulière dans le cœur des supporters suédois grâce à tous ses plongeons autoritaire et ses nombreux réflexes sur la ligne qu'il a eu au cours de sa carrière.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1994 (Suède)

Champion de Suède en 1980, 1981 (Östers IF), 1990, 1991, 1993, 1994, 1995 et 1996 (IFK Göteborg)

Vice-Champion de Suède en 1997 (IFK Göteborg)

Vainqueur de la Coupe de Suède en 1991 (IFK Göteborg)

Finaliste de la Coupe de Suède en 1981 et 1985 (Östers IF)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu "joueur en or" des 50 dernières années de la Suède par l'UEFA en 2003

2ème meilleur gardien mondial de l’année en 1994

3ème meilleur gardien mondial de l’année en 1995

Ballon d’or suédois en 1981

À reçu la Médaille d'or du journal suédois "Svenska Dagbladet" en 1994 pour son exploit avec la Suède au Mondial Américain

Intronisé au Hall of Fame du football suédois en 2012

Nommé dans le "onze du siècle" de l'IFK Göteborg par le journal Göteborgs-Posten en 2004

Prix Göteborg de l'année en 1994

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère et 2ème photo: ©DR

 

VIDÉO





10/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1146 autres membres