FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Willy Sagnol

Willy Sagnol.jpg
Willy Sagnol

 

Willy David Frédéric Sagnol

Né le 18 mars 1977 à Saint-Etienne (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, défenseur droit, 1m82

Surnom: "Flankengott" ("le dieu des centres")

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 58 sélections

(Matchs amicaux: 27 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)

(Coupe du Monde: 7 sélections)

(Qualif Euro: 9 sélections)

(Euro: 5 sélections)

(Coupe des Confédérations: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 15 novembre 2000 contre la Turquie (4-0)

Dernière sélection : le 13 juin 2008 contre les Pays-Bas (1-4)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 12 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png U20: 5 sélections

 

1995/97 Saint-Etienne (FRA) 49 matchs, 1 but 

(Championnat de France: 10 matchs)

(Championnat de France de D2: 36 matchs, 1 but)

(Coupe de France: 1 match)

(Coupe de la ligue: 2 matchs)

1997/2000 AS Monaco (FRA)

(Championnat de France: 71 matchs)

(Coupe de France: 6 matchs)

(Coupe de la ligue: 3 matchs)

(Trophée des Champions: 1 match)

(Ligue des Champions: 8 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 10 matchs)

2000/08 Bayern Munich (ALL) 277 matchs, 8 buts

(Championnat d'Allemagne: 184 matchs, 7 buts)

(Coupe d'Allemagne: 24 matchs, 1 but)

(Coupe de la ligue allemande: 5 matchs)

(Ligue des Champions: 57 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

(Coupe intercontinentale: 1 match)

 

Consi­déré comme l'un des meilleurs arrières laté­raux de sa géné­ra­tion, Willy Sagnol s'est imposé durant les années 2000 comme l'un des joueurs les plus impor­tants du Bayern Munich mais aussi de l'équipe de France, notam­ment par la superbe qualité de ses centres. D'où son surnom: "Flankengott" ("le dieu des centres"). Né le 18 mars 1977 à Saint-Étienne, le tout jeune Willy se devait de commen­cer sa carrière dans le club phare de sa région: l'ASSE. Lancé par Maxime Bossis, il joue sa toute première rencontre en D1 lors d'un derby contre l'Olympique Lyonnais en février 1996. Malheureusement, le club est relégué en deuxième division à l'issue de la saison. À l'échelon inférieur, il devient l’une des pièces maîtresses de l’effectif, en disputant 36 rencontres pour un but (un magnifique coup franc contre Toulouse). Il évolue même le plus souvent, en position de libéro où sa maîtrise technique fait merveille. À l'été 1997, considéré comme l'un des plus grands espoirs français au poste d'arrière droit, Sagnol signe pour l'AS Monaco. Willy Sagnol.jpgAvec le club de la principauté, il trouve une équipe qui allie, comme lui, talent et discrétion. On y trouve Ali BenarbiaLudovic Giuly ou encore Sabri Lamouchi. Et pourtant, l'homme aux centres de velours s'impose vite. Grâce à ses interventions musclées et soignées, il s'impose comme un titulaire indiscutable à son poste et monte de plus en plus dans la hiérarchie des latéraux français, mais toujours barré par la concurrence que représente les champions du Monde Lilian Thuram ou encore Christian Karembeu. À l'issue de la saison 1999–2000, il remporte un titre de cham­pion de France amplement mérité. Dans la foulée, il choi­sit de poser ses valises dans un club plus huppé, celui du Bayern Munich où il rejoin­t son alter ego Bixente Liza­razu. À peine enrôlé par le club bavarois, le français change effectivement de statut et signe ses débuts sous le maillot Bleu le 15 novembre 2000 à Istanbul, par une victoire 4 buts à 0. Pendant quatre ans, il enchaîne essentiellement des remplacement pour Lilian Thuram, toujours indiscutable à son poste. En parallèle, il continue d'être inévitable en Bavière, formant avec "Liza" une doublette française de latéraux très performante. Avec ses interventions solides et ses relances millimétrées, il rafle tous les titres, aussi bien nationaux (cinq Bundesliga et quatre coupes d'Allemagne) qu'internationaux (la Ligue des Champions en 2001 et la Coupe Intercontinentale la même année). Après un Euro 2004 en demi teinte conclut en quart de finale, Lilian Thuram décide de mettre un terme à sa carrière internationale. C'est le moment pour Willy de sortir de son rôle de suppléant et d'intégrer enfin le onze titulaire de l'équipe de France. Chose qu'il fera très rapidement. Le retour de Lilian ne change pas le statut de Sagnol dans le couloir droit étant donné que l'ancien latéral devient titulaire en charnière centrale. La France se qualifie alors pour le Mondial 2006 en Allemagne. Willy devient un des principaux artisans du brillant parcours français. Ses centres si précis en font un des plus fins centreurs du moment. Il participe aux sept matches de l'épopée des Bleus dans cette Coupe du Monde. Ses matches contre le Portugal, le Brésil ou l'Espagne sont à montrer dans toutes les écoles de football et ni Ronaldinho, ni Cristiano Ronaldo ne parviendront à le prendre à défaut. Malheureusement, il échoue, comme ses compères, en finale face à l'Italie (1-1, 5 tab à 3), au terme d'une compétition qu'il aura comme toujours survolée, inscrivant le dernier tir au but français de la séance. La suite est moins drôle lorqu'il contracte une blessure fin 2007. Après un difficile Euro 2008, il met un terme à sa carrière internationale à l'issue du tournoi. Il devra toute­fois stop­per préma­tu­ré­ment sa carrière de profes­sion­nel le 1er février 2009, à cause de problèmes récur­rents au tendon d'Achille. Latéral droit teigneux, accrocheur, parfois chambreur sur le terrain et en dehors, mais aussi capable de distiller une passe à la façon d’un vrai numéro 10, Sagnol part avec 58 sélections au compteur et près de 500 matches en pro. Il n'aura connu que trois clubs dans sa carrière. Coupe du Monde et Euro auront été les seuls compétitions majeurs manquant à son armoire à trophées. Toutefois, il ne restera pas long­temps inac­tif: en octobre 2011, il devient mana­ger des sélections nationales françaises de jeunes avant de passer président de la commis­sion fédé­rale de la Coupe de France en 2013. Il poursuit sa carrière d'entraîneur notamment aux Girondins de Bordeaux ou en intérim au Bayern Munich.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 2006 (France)

Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2001 et 2003 (France)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 2001 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 2001 (Bayern Munich)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 2001 (Bayern Munich)

Champion de France en 2000 (AS Monaco)

Champion d’Allemagne en 2001, 2003, 2005, 2006 et 2008 (Bayern Munich)

Vice-champion d’Allemagne en 2004 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 2003, 2005, 2006 et 2008 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue d’Allemagne en 2000 (finale non-jouée), 2004 et 2007 (Bayern Munich)

Finaliste de la Coupe de la Ligue d'Allemagne en 2006 (Bayern Munich)

Vainqueur du Trophée des champions en 1998 (AS Monaco)

 

DIVERS


- Stable dans sa vie profes­sion­nelle, Willy Sagnol l'est aussi dans sa vie affec­tive. Marié et père de quatre enfants, on sait juste qu'il a été marié deux fois et qu'il est le cousin éloi­gné de la présen­ta­trice française Ales­san­dra Sublet.

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©Jean Catuffe/Icon Sport

- 2ème photo: ©DR

 

VIDÉO




14/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1124 autres membres