FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

France


René Domingo

René Domingo.jpg
René Domingo

 

René Domingo

Né le 28 décembre 1928 à Sourcieux-les-Mines (FRA)

Décédé le 13 juin 2013 à Clermont-Ferrand (FRA)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu défensif, 1m79

Surnom: "Bill"

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 1 sélection

 

1949/64 Saint-Etienne (FRA) 544 matchs, 44 buts

 

Surnommé "Bill" à cause de sa passion pour les westerns, Il incarne à la perfection l'esprit de l'ASSE et ses valeurs véhiculés tout au long des année 50 et 60. S’il naît dans le Rhône, le jeune René passe toute sa jeunesse en Auvergne où il se forme à la pratique du football dans un club régional et réputé : La Combelle. Lors de matchs de sélection junior, il est remarqué par des responsables du fameux club de l’AS Saint-Etienne qui viennent jusqu’à Sourcieux-les-Mines, un jour de mai 1949, pour le recruter. René Domingo.jpgIl a 20 ans. Il effectue son premier match avec les Verts le 23 octobre 1949 à Sochaux mais, peut-être tétanisé par l’enjeu, il passe complètement au travers, humilié par son adversaire direct qu’il était censé surveiller, ce dernier s’offrant un festival. Après cette défaite douloureuse (2 à 6), il est la cible des quolibets de ses partenaires et de la presse qui ne l’épargne pas. Vexé, il veut repartir chez lui. Heureusement, il serre les dents et Ignace Tax lui donne une deuxième chance le 25 décembre 1949 à Geoffroy Guichard contre le FC Sète en guise de cadeau de noël. Cette fois-ci, il ne la laisse pas passer. L’ASSE gagne 1-0 et surtout le 1er janvier 1950, il inscrit les deux buts de la victoire contre le RC Lens (2 à 0) marquant les vrais débuts de Domingo à Saint-Etienne. Sa carrière, qui aurait pu s’achever aussi vite qu’elle avait commencée, est définitivement lancée. Les succès s’enchaînent et le conduisent rapidement au poste de capitaine du club stéphanois. Le 3 juin 1955, il soulève la Coupe Drago, le premier trophée de l’histoire du club, remportée au Parc des Princes contre Sedan (2 à 0). Suivi par le titre de champion de France en 1957, une consécration pour le tandem Domingo-Snella. Tous ces bons résultats, ainsi qu’un passage remarquée en Coupe d’Europe contre les Glasgow Rangers, valent au valeureux capitaine sa première et seul sélection en équipe de France contre l’Angleterre le 27 novembre 1957. En 1962, il remporte pour la première fois la Coupe de France, remise par le général De Gaulle en personne. L’avenir s’annonce brillant, mais un coup du sort vient fracasser la carrière de René Domingo, lors d’un match du championnat de France, face à Valenciennes, à l’aube de l’année suivante. À la quinzième minute, à la suite d’une charge menée par le nordiste Bolec Kocik, le capitaine stéphanois s’écroule, frappé d’une double fracture de la jambe. Il est opéré d’urgence sur place, à Valenciennes, mais lors de son transport à Saint-Etienne, la fracture se déplace. Une nouvelle opération doit être réalisée. Cet épisode va mettre un terme définitif à la carrière professionnelle de René Domingo, après pas moins de 537 rencontres, dont 423 en division 1. Un record. Il reste encore quatre ans au club en tant qu’entraîneur des amateurs, puis se retire sur la Côte d’Azur où il peut se consacrer à l’une de ses passions, les Westerns. Il décède le 13 juin 2013 à l'âge de 84 ans à Clermont-Ferrand.

 

 

PALMARÈS


Champion de France en 1957 et 1964 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe de France en 1962 (Saint-Etienne)

Finaliste de la Coupe de France en 1960 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe Charles Drago en 1955 et 1958 (Saint-Etienne)

Champion de France de D2 en 1963 (Saint-Etienne)


15/09/2016
0 Poster un commentaire

Antoine Cuissard

Antoine Cuissard.jpg
Antoine Cuissard

 

Antoine Cuissard

Né le 19 août 1924 à Saint-Etienne (FRA)

Décédé le 3 novembre 1997 à Saint-Etienne (FRA)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu de terrain, 1m78

Surnom: Tatane

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 27 sélections, 1 but

 

1944/46 Saint-Etienne (FRA) 53 matchs, 21 buts

1946/47 FC Lorient (FRA)

1947/52 Saint-Etienne (FRA) 137 matchs, 33 buts

1952/53 AS Cannes (FRA) 7 matchs, 2 buts

1953/55 OGC Nice (FRA) 79 matchs, 15 buts

1955/59 Stade Rennais (FRA) 115 matchs, 48 buts

 

PALMARÈS


Vice-champion de France en 1946 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe de France en 1954 (OGC Nice)

Champion de France de D2 en 1956 (Stade Rennais)

Vice-champion de France de D2 en 1958 (Stade Rennais)


12/09/2016
0 Poster un commentaire

Aimé Jacquet

Aimé Jacquet.jpg
Aimé Jacquet

 

Aimé Etienne Jacquet

Né le 27 novembre 1941 à Sail-Sous-Couzan (FRA)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, milieu défensif, 1m85

Surnom: Mémé

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 2 sélections

 

1960/73 Saint-Etienne (FRA) 192 matchs, 3 buts

1973/75 Olympique Lyonnais (FRA) 22 matchs, 2 buts

 

PALMARÈS


Champion de France en 1964, 1967, 1968, 1969 et 1970 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe de France en 1968 et 1970 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe Charles Drago en 1964 (Saint-Etienne)

Vainqueur du Challenge des champions en 1967, 1968 et 1969 (Saint-Etienne)

Champion de France de D2 en 1963 (Saint-Etienne)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé Chevalier de la Légion d'Honneur en 1998 puis Officier en 2007


12/09/2016
0 Poster un commentaire

Robert Herbin

Robert Herbin.jpg
Robert Herbin

 

Robert Herbin

Né le 30 mars 1939 à Paris (FRA)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur central/milieu défensif, 1m73

Surnoms: Robby / Le sphinx

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 23 sélections, 3 buts

 

1957/72 Saint-Etienne (FRA) 412 matchs, 88 buts

1975 Saint-Etienne (FRA) 1 match, 1 but

 

PALMARÈS


Champion de France en 1964, 1967, 1968, 1969, 1970 et 1975 (Saint-Etienne)

Vice-champion de France en 1971 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe de France en 1962, 1968 et 1970 (Saint-Etienne)

Finaliste de la Coupe de France en 1960 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe Charles Drago en 1958 (Saint-Etienne)

Champion de France de D2 en 1963 (Saint-Etienne)


09/09/2016
0 Poster un commentaire

Willy Sagnol

Willy Sagnol.jpg
Willy Sagnol

 

Willy Sagnol

Né le 18 mars 1977 à Saint-Etienne (FRA)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, défenseur droit, 1m82

Surnom: "Flankengott" ("dieux des centres")

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 58 sélections

 

1995/97 Saint-Etienne (FRA) 46 mlatchs, 1 but

1997/2000 AS Monaco (FRA) 71 matchs

2000/08 Bayern Munich (ALL) 184 matchs, 7 buts

 

Consi­déré comme l'un des meilleurs arrières laté­raux de sa géné­ra­tion, il s'impose comme l'un des joueurs les plus impor­tants du Bayern Munich mais aussi de l'équipe de France, notam­ment par la qualité de ses centres. D'où son surnom : dieu des centres. Né le 18 mars 1977 à Saint-Étienne, le foot­bal­leur Willy Sagnol se devait de commen­cer sa carrière dans le club phare de sa région : l'ASSE. Lancé par Elip Baup, il joue son premier match en D1 contre l'ennemi de l'Olympique Lyonnais en février 1996. Willy Sagnol.jpgLe club est relégué en deuxième division à l'issue de la saison. À l'été 1997, considéré comme l'un des plus grands espoirs français au poste d'arrière droit, Sagnol signe pour l'AS Monaco. Avec le club de la principauté, il trouve une équipe qui allie, comme lui, talent et discrétion. Il s'impose comme titulaire à son poste et monte de plus en plus dans la hiérarchie des latéraux français mais barré par la concurrence que représente Lilian Thuram ou encore Christian Karembeu. À l'issue de la saison 1999–2000 il remporte le titre de cham­pion de France. Dans la foulée, il choi­sit de rejoindre un autre club, celui du Bayern Munich où il rejoin­dra Bixente Liza­razu. À peine enrôlé par le club bavarois, le français change effectivement de statut et signe ses débuts sous le maillot bleu en novembre 2000. Pendant 4 ans,  il enchaîne essentiellement des remplacement pour Lilian Thuram, indiscutable à son poste. En parallèle, il continue d'être inévitable en Bavière, formant avec Bixente Lizarazu une doublette française de latéraux très performante. il rafle tous les titres, aussi bien nationaux (5 titres de champion d'Allemagne et 4 coupes nationales) qu'internationaux (la Ligue des Champions en 2001 et la Coupe Intercontinentale la même année). Après un Euro 2004 en demi teinte conclut en quart de finale, Lilian Thuram décide de mettre un terme à sa carrière internationale. C'est le moment pour Willy de sortir de son rôle de suppléant et d'intégrer ainsi le onze titulaire type. Chose qu'il fera très rapidement. Le retour de Thuram ne change pas le statut de Sagnol dans le couloir droit étant donné que Lilian devient titulaire dans l'axe. La France se qualifie alors pour le mondial 2006 en Allemagne. Willy en est un des principaux artisans. Ses centres si précis en font un des plus fins centreurs du moment. Il participe aux sept matches de l'épopée des bleus dans cette Coupe du Monde, malheureusement ils échouent en finale face à l'Italie (1-1, 5 tab à 3). La suite est moins drôle après une blessure contracté fin 2007. Après un difficile Euro 2008, il met un terme à sa carrière internationale à l'issue du tournoi. Il devra toute­fois stop­per préma­tu­ré­ment sa carrière de profes­sion­nel le 1er février 2009, à cause de problèmes récur­rents au tendon d'Achille. Il ne restera pas toute­fois long­temps inac­tif : en octobre 2011, il devient mana­ger des équipes de France de jeunes avant de passer président de la commis­sion fédé­rale de la Coupe de France en 2013. Il poursuit sa carrière d'entraîneur notamment aux Girondins de Bordeaux.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 2006 (France)

Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2001 et 2003 (France)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 2001 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 2001 (Bayern Munich)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 2001 (Bayern Munich)

Champion de France en 2000 (AS Monaco)

Champion d’Allemagne en 2001, 2003, 2005, 2006 et 2008 (Bayern Munich)

Vice-champion d’Allemagne en 2004 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 2003, 2005, 2006 et 2008 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue d’Allemagne en 2000, 2004 et 2007 (Bayern Munich)

Finaliste de la Coupe de la Ligue d'Allemagne en 2006 (Bayern Munich)

Vainqueur du Trophée des champions en 1998 (AS Monaco)

 

DIVERS


- Stable dans sa vie profes­sion­nelle, Willy Sagnol l'est aussi dans sa vie affec­tive. Marié et père de quatre enfants, on sait juste qu'il a été marié deux fois et qu'il est cousin éloi­gné de la présen­ta­trice française Ales­san­dra Sublet.

 

VIDÉO




14/08/2016
0 Poster un commentaire

Guy Huguet

Guy Huguet.jpg
Guy Huguet

 

Guy Huguet

Né le 3 août 1923 à Gannat (FRA)

Décédé le 17 juin 1991 à Gannat (FRA)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, défenseur droit, 1m70

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 12 sélections

 

1943/45 Stade Clermontois (FRA)

1945/52 Saint-Etienne (FRA) 200 matchs, 18 buts

1952/55 OGC Nice (FRA) 56 matchs, 1 but

 

Ancien attaquant né en 1923, reconverti arrière droit pour le plus grand bonheur de l'AS Saint-Etienne, il a été la parfaite rampe de lancement pour contre attaquer à chaque fois qu'il en avait l'occasion. Il poursuit ensuite sa carrière à Nice de 1952 à 1955 avec pas moins de 12 sélections en équipe de France. Il débute le 23 mai 1948 par une victoire 3 à 0 face à l'Ecosse. Il fête sa dernière sélection quatre ans plus tard, le 23 mars 1952 face à la Suède victorieuse ce soir-là (0 à 1). Après sa carrière de footballeur, il a été tour à tour juge d'instruction, conseiller à la cour d'appel de Bourges et Membre du Conseil fédéral du 30 août 1969 jusqu'à son décès en 1991.

 

PALMARÈS


Vice-champion de France en 1946 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe de France en 1954 (OGC Nice)


09/08/2016
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :