FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Vladimir Jugovic

Vladimir Jugovic.jpg
Vladimir Jugovic

 

Vladimir Jugović

Né le 30 août 1969 à Milutovac (YOU)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864378_201505293642398.png Serbe / http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png Yougoslave, Milieu de terrain, 1m79

Surnom: Jugo, "Vinci Tutto"

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 41 sélections, 3 buts

 

1989/92 Étoile Rouge de Belgrade (ex-YOU) 61 matchs, 11 buts

1990 Rad Belgrade (ex-YOU) 16 matchs, 7 buts

1992/95 Sampdoria Gênes (ITA) 81 matchs, 18 buts

1995/97 Juventus Turin (ITA) 56 matchs, 8 buts

1997/98 Lazio Rome (ITA) 27 matchs, 2 buts

1998/99 Atletico Madrid (ESP) 17 matchs, 3 buts

1999/2001 Inter Milan (ITA) 39 matchs, 3 buts

2001/03 AS Monaco (FRA) 19 matchs

2003/04 Admira Wacker Mödling (AUT) 25 matchs, 3 buts

2004/05 Rot-Weiss Ahlen (ALL) 19 matchs, 2 buts

 

Vladimir Jugovic fut l’un des meilleurs joueurs que la Serbie a jamais produit et l’un des meilleurs milieux de terrain de sa génération. Grâce à son talent, il a fréquenté les meilleurs clubs qu’un joueur peut rêver et surtout gagné les plus grands trophées qu’il peut exister dans le football. Ce qui est dommage c’est que sa carrière ait fini en eau de boudin à partir de 2001 après son passage à l’AS Monaco. Vladimir Jugovic est né à Milutinovac en Serbie. Il fera sa formation de footballeur au FK Trstenik, club situé à côté de son village natal jusqu’à la fin de la saison 88/89 année où l’Étoile Rouge de Belgrade vient le chercher pour lui donner sa chance. Et voilà Vladimir au milieu des Darko Pancev, Dejan Savicevic, Dragan Stojkovic et Robert Prosinecki. Vladimir Jugovic.jpgMais au bout de six mois, Jugovic a du mal à se faire une place parmi tous ces phénomènes et ne joue qu’un seul bout de match. Et pour cette raison, les dirigeants du club prennent la décision de le prêter jusqu’à la fin de saison au Rad Belgrade. De retour à l'Étoile l'année suivante, Vladimir est libéré de toute pression. Il va disputer une saison exceptionnelle en jouant 32 matchs pour 7 buts inscrits en championnat. Il s'offre le titre en fin de saison. Il aurait pu connaître le doublé si il n’avait pas perdu la finale de la coupe de Yougoslavie contre l'Hajduk Split. Et pour sa première saison comme titulaire indiscutable, il va connaître le Saint Graal en remportant la Ligue des Champions en battant en finale aux tirs aux buts l’Olympique de Marseille des Carlos Mozer, Laurent Fournier et Basile Boli. La saison suivante verra Vladimir remporter son deuxième championnat national et ajouter à son palmarès une coupe intercontinentale qu’il gagne en battant en finale le club chilien de Colo Colo. Après seulement deux saisons pleines où ses performances ne sont pas passées inaperçues, plusieurs clubs européens s’intéressent à lui. C’est la Sampdoria de Gênes qui remporte le jackpot. Et voilà Jugovic qui débarque en Italie où il s’impose rapidement dans le onze type aux côtés de l’anglais David Platt et des anciens du Milan AC, Alberigo Evani et Ruud Gullit. Il remporte la coupe d’Italie en 1994 aux dépens d’Ancône. À l’été 95, Vladimir accepte l’offre de la Juventus de Turin. Pour sa première saison turinoise, il va enchaîner 26 matchs pour 2 buts et terminer à la deuxième place du championnat à huit points du Milan AC de Marcel Desailly et Georges Weah. Le Yougoslave court partout sur le terrain, récupére un nombre incalculable de ballons et arrive même à se trouver à la conclusion des actions. Il va connaître à nouveau la joie de remporter une Ligue des Champions en remportant la finale aux tirs aux buts contre l’Ajax d’Amsterdam. Pour sa seconde saison, il devient champion d’Italie et remporte sa deuxième coupe Intercontinentale. Il dispute une troisième finale de Ligue des Champions cette fois-ci perdu face aux allemands du Borussia Dortmund (3 buts à 1) en 1997. Il rejoint ensuite la Lazio de Rome, atterit en Espagne à l'Atletico Madrid et retourne en Italie cette fois-ci à l’Inter Milan. Seulement voilà, sa carrière est depuis longtemps derrière lui. Pour la saison 2001/2002, Jugovic arrive sur le Rocher avec une bonne réputation et un CV très fourni. Mais Deschamps ne parvient pas à tirer le meilleur de son ancien coéquipier à la Juventus, qui repart avec un triste bilan (19 matchs de championnat, aucun but). En 2003, il part monnayer son palmarès du côté du championnat autrichien puis décide à presque 36 ans de raccrocher les crampons en seconde division allemande. En sélection, il accumule 41 sélections pour la Yougoslavie. Il dispute la Coupe du Monde 98 ainsi que l'Euro 2000. Milieu relayeur habile, ses tempes grisonnantes lui donnaient une dimension intemporelle.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Ligue des champions en 1991 (Étoile Rouge de Belgrade) et 1996 (Juventus Turin)

Finaliste de la Ligue des champions en 1997 (Juventus Turin)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1998 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1991 (Étoile Rouge de Belgrade) et 1996 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1996 (Juventus Turin)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1991 (Étoile Rouge de Belgrade)

Champion d’Italie en 1997 (Juventus Turin)

Vice-champion d’Italie en 1996 (Juventus Turin)

Champion de Yougoslavie en 1991 et 1992 (Étoile Rouge de Belgrade)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1994 (Sampdoria Gênes) 1998 (Lazio Rome)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 2000 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1999 (Atletico Madrid)

Finaliste de la Coupe de Yougoslavie en 1991 et 1992 (Étoile Rouge de Belgrade)

Vainqueur de la Coupe de la ligue française en 2003 (AS Monaco)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1995 (Juventus Turin)

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 1994 (Sampdoria Gênes) et 2000 (Inter Milan)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu homme du match de la finale de la Coupe Intercontinentale en 1991 (Étoile Rouge de Belgrade)

 

VIDÉO





10/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 886 autres membres