FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Turquie


Hasan Sas

Hasan Sas.jpg
Hasan Sas

 

Hasan Gökhan Şaş

Né le 1er août 1976 à Karatas (TUR)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png Turc, Milieu droit, 1m77
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png 40 sélections, 2 buts
(Matchs amicaux: 17 sélections)
(QUalif Coupe du Monde: 12 sélections)
(Coupe du Monde: 6 sélections, 2 buts)
(Qualif Euro: 5 sélections)
 
1ère sélection : le 22 avril 1998 contre la Russie (0-1)
Dernière sélection : le 1er mars 2006 contre la Rep. Tchèque (2-2)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png espoirs: 5 sélections, 1 but
 
1993/95 Adana Demirspor (TUR) 4 matchs
1995/98 Ankaragücü (TUR) 87 matchs, 11 buts
(Championnat de Turquie: 80 matchs, 9 buts)
(Coupe de Turquie: 7 matchs, 2 buts)
1998/2009 Galatasaray (TUR) 353 matchs, 36 buts
(Championnat de Turquie: 234 matchs, 28 buts)
(Coupe de Turquie: 35 matchs, 1 but)
(Supercoupe de Turquie: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 59 matchs, 6 buts)
(Coupe de l'UEFA: 22 matchs, 1 but)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

 

Joueur de l'ombre, travailleur à défaut d'être brillant et très utile pour un entraîneur, le gaucher avait été élu dans le meilleur onze de la Coupe du monde 2002, après son but lors des poules face à la Chine, sa prestation incroyable face au Brésil de Rivaldo et Ronaldo et sa médaille de bronze remportée avec la Turquie aux côtés d'Hakan Sükür ou encore Rüstu. Il avait aussi terminé à la dixième place du Ballon d'Or cette année-là. Son parcours en sélection a pourtant été chaotique (40 capes entre 1998 et 2006) avec deux non-qualification d'abord pour l'Euro au Portugal en 2004 puis pour la Coupe du Monde 2006 en Allemagne se faisant éliminer en barrage par la Suisse. En club, il s'est montré beaucoup plus régulier, remportant six titres avec Galatasaray (1998, 1999, 2000, 2002, 2006 et 2008) et une Coupe de l'UEFA en 2000.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 2002 (Turquie)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 2000 (Galatasaray)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 2000 (Galatasaray)

Champion de Turquie en 1999, 2000, 2002, 2006 et 2008 (Galatasaray)

Vice-champion de Turquie en 2001 et 2003 (Galatasaray)

Vainqueur de la Coupe de Turquie en 1999, 2000 et 2005 (Galatasaray)

Vainqueur de la Supercoupe de Turquie en 2008 (Galatasaray)

Finaliste de la Supercoupe de Turquie en 2006 (Galatasaray)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde en 2002


09/09/2019
0 Poster un commentaire

Nihat Kahveci

Nihat Kahveci.jpg
Nihat Kahveci

 

Nihat Kahveci

Né le 23 novembre 1979 à Istanbul (TUR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png Turc, Attaquant, 1m75

Surnoms: El Ratón, Sagutxo, Le Cobra

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png 69 sélections, 19 buts

(Matchs amicaux: 33 sélections, 7 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 14 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 16 sélections, 7 buts)

(Euro: 4 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 7 octobre 2000 contre la Suède (1-1)

Dernière sélection : le 12 octobre 2010 contre l'Azerbaïdjan (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png espoirs: 32 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png U18: 1 sélection, 1 but

 

1997/2002 Beşiktaş (TUR) 144 matchs, 32 buts
(Championnat de Turquie: 114 matchs, 27 buts)
(Coupe de Turquie: 18 matchs, 3 buts)
(Ligue des Champions: 11 matchs, 2 buts)
(Coupe des Coupes: 1 match)
2002/06 Real Sociedad (ESP) 142 matchs, 58 buts
(Championnat d'Espagne: 133 matchs, 58 buts)
(Coupe d'Espagne: 1 match)
(Ligue des Champions: 8 matchs)
2006/09 Villarreal (ESP) 78 matchs, 25 buts
(Championnat d'Espagne: 62 matchs, 18 buts)
(Coupe d'Espagne: 4 matchs, 3 buts)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 3 buts)
(Coupe Intertoto: 2 matchs, 1 but)
2009/11 Beşiktaş (TUR) 52 matchs, 9 buts
(Championnat de Turquie: 34 matchs, 3 buts)
(Coupe de Turquie: 5 matchs, 2 buts)
(Supercoupe de Turquie: 1 match)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Ligue Europa: 8 matchs, 4 buts)
 
Véritable légende du Beşiktaş Istanbul et poison au sein des défenses dans les années 2000, Nihat Kahveci est considéré comme l'un des tout meilleurs attaquants de l'histoire du pays, au même titre que Hakan Şükür. Et pourtant, depuis qu'il a commencé à taquiner le ballon, sa vie n'a été que handicaps, souffrance et rédemption. Au début de sa carrière, Nihat Kahveci a la malchance d'émerger sous les couleurs du Besiktas Istanbul, alors que les deux clubs les plus populaires - de la ville comme du pays - se nomment Fenerbahçe et Galatasaray. Pour gagner un semblant de popularité, il lui faudra attendre de s'exiler en Espagne à l'âge de 20 ans. Nihat Kahveci.jpgSon point de chute se nomme la Real Sociedad, l'équipe fanion de San Sebastian. Il partage alors le vestiaire avec les Xabi Alonso, Valery Karpin et autres Darko Kovacevic. Par sa créativité, sa hargne et son talent hors pair, il devient l'une des stars de la formation donostiarra dirigée par l'entraîneur français Raynald Denoueix. Avec 20 et 23 buts respectivement, Kovacevic et Nihat forment le tandem offensif le plus redoutable de la saison. Au classement des artilleurs, dont le "Pichichi" sera Roy Makaay, du Deportivo La Corogne, le Turc partage la deuxième place avec le Galáctico madrilène Ronaldo. Notre homme s'est fait un nom. Mais après cette saison de rêve, le rendement de l'équipe chute et l'efficacité de son goleador suit la même courbe. Même si le club retrouve un classement plus modeste, l'attaquant ottoman demeure son arme numéro un ainsi que son moteur. Jusqu'à ce mois de février 2005, où il est victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche. Nihat restera muet jusqu'à la saison suivante, sa dernière sous le maillot blanquiazul. En effet, malgré ses statistiques discrètes, Villarreal voit en lui le complément idéal à Diego Forlán. Il quitte alors le Golfe de Gascogne pour la Méditerranée, mais ne se débarrasse pas pour autant de sa poisse. En novembre 2006, son genou gauche cède de nouveau, sur une action anodine à l'entraînement. Rares sont les joueurs à se remettre d'une rechute aussi grave, mais le Stambouliote a décidément un caractère bien trempé. De nouveau sur pied en fin de saison, Nihat dispute neuf matches en Liga et deux en Copa del Rey, au cours desquels il inscrit trois buts. À la pointe de l'attaque du sous-marin jaune lors de la saison 2007/2008, Nihat a trouvé 18 fois les filets et terminé deuxième du championnat, derrière le Real Madrid mais au nez et à la barbe du FC Barcelone. Un dernier exercice espagnol ensuite avant de rentrer au pays et de raccrocher les crampons au Besiktas, le club où il avait entamé sa carrière. En sélection, Nihat est allé bien au-delà de ses espérances avec la sélection nationale turque, en atteignant les demi-finales de la Coupe du Monde 2002 en Corée du Sud et au Japon, même s'il avait dû se contenter de quelques minutes de jeu contre le Costa Rica et le Japon. Les Turcs ont certes manqué la finale, mais ils ont tout de même fini à la troisième place. L'année suivante, ils ont confirmé en terminant troisièmes de la Coupe des Confédérations. Quelques années plus tard, "El Raton" a de nouveau fait parler de lui en emmenant sa sélection jusqu'en demi-finale de l'Euro 2008.
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe du Monde en 2002 (Turquie)
3ème de la Coupe des Confédérations en 2003 (Turquie)
Vice-champion d'Espagne en 2003 (Real Sociedad) et 2008 (Villareal)
Vice-champion de Turquie en 1999 et 2000 (Besiktas)
Vainqueur de la Coupe de Turquie en 1998 et 2005 (Besiktas)
Vainqueur de la Supercoupe de Turquie en 1998 (Besiktas)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu footballeur de l'année de Turquie en 2002

05/09/2019
1 Poster un commentaire

Belozoglu Emre

Belozoglu Emre.jpg
Emre Belözoğlu

 

Emre Belözoğlu

Né le 7 septembre 1980 à Istanbul (TUR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png  Turc, Milieu central, 1m70

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png 95 sélections, 9 buts

(Matchs amicaux: 36 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 27 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 25 sélections, 1 but)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 23 mars 2000 contre la Norvège (0-2)

Dernière sélection : le 06 octobre 2017 contre l'Islande (0-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png espoirs: 12 sélections, 4 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png U18: 6 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png U17: 7 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png U16 : 35 sélections, 20 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png U15: 11 sélections, 7 buts


06/09/2018
0 Poster un commentaire

Besiktas

Besiktas.png
Beşiktaş

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png Beşiktaş Jimnastik Kulübü, fondé le 4 mars 1903

Surnoms: BJK, Kara Kartallar, Siyah Beyazlılar

Couleurs: noir et blanc

Ennemis jurésGalatasarayFenerbahçe

Stade: Vodafone Park (41 903 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé le 4 mars 1903 par un groupe de 22 jeunes férus de gymnastique qui s’entraîner dans le jardin de la demeure d’Osman Pacha Mehmet Şamil (aujourd’hui, une résidence portant le même nom abrite d’ailleurs quelques français expatriés) dans le quartier de Serencebey à Beşiktaş. Ils pratiquaient les haltères, la gymnastique, la barre fixe, la lutte et le football. Or à cette époque, le Sultan d'Abdülhamid II avaient interdit tous les regroupements politiques. Ces jeunes soupçonnés d’être activistes furent arrêtés mais furent relâchés après avoir prouvé leur bonne foi (et été un peu aidé par leurs influentes familles).


14/03/2018
0 Poster un commentaire

Antalyaspor

Antalyaspor.png
Antalyaspor

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png Antalyaspor Futbol Kulübü, fondé le 2 juillet 1966

Surnom: Akrepler

Couleurs: rouge et blanc

Ennemis jurés: Denizlispor

Stade: Antalya Arena (32 539 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé le 2 juillet 1966 de la fusion de trois formations locales: Yenikapi Su Spor, Ilk Işık Spor et Ferrokrom Spor.


14/03/2018
0 Poster un commentaire

Rüstü Reçber

Rustu Recber.jpg
Rüstü Reçber

 

Rüştü Reçber

Né le 10 mai 1973 à Korkuteli (TUR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png Turc, Gardien de but, 1m87

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png 120 sélections

(Matchs amicaux: 44 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 28 sélections)

(Coupe du Monde: 7 sélections)

(Qualif Euro: 28 sélections)

(Euro: 9 sélections)

(Coupe des Confédérations: 3 sélections)

(Coupe Kirin: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 12 octobre 1994 contre l'Islande (5-0)

Dernière sélection : le 26 mai 2012 contre la Finlande (2-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png espoirs: 11 sélections

 

1990/91 Burdurgücü (TUR) 1 match

(Championnat de Turquie de D3: 1 match)

1991/94 Antalyaspor (TUR) 34 matchs)

(Championnat de Turquie de D2: 34 matchs)

1994/2003 Fenerbahçe (TUR) 296 matchs

(Championnat de Turquie: 240 matchs)

(Coupe de Turquie: 22 matchs)

(Ligue des Champions: 22 matchs)

(Coupe UEFA: 12 matchs)

2003/06 FC Barcelone (ESP) 7 matchs

(Championnat d'Espagne: 4 matchs)

(Coupe UEFA: 3 matchs)

2004/06 Fenerbahçe (TUR) (Prêt)

(Championnat de Turquie: 46 matchs)

(Coupe de Turquie: 6 matchs)

(Ligue des Champions: 8 matchs)

2006/07 Fenerbahçe (TUR) 15 matchs

(Championnat de Turquie: 8 matchs)

(Ligue des Champions: 7 matchs)

2007/12 Besiktas (TUR) 124 matchs

(Championnat de Turquie: 99 matchs)

(Coupe de Turquie: 9 matchs)

(Ligue des Champions: 7 matchs)

(Coupe UEFA: 9 matchs)

 

En Turquie, Rüstü Reçber n'est pas un joueur comme les autres. Le gardien aura été l'homme de tous les grands bonheurs pour la sélection nationale. De 2002 à 2008, d'une Coupe du monde énorme à un Euro phénoménal, il est devenu l'idole de toute une nation. Une gueule carrée et cabossée après un grave accident de la route qui coûta la vie à son meilleur ami - en 1993 -, une queue de cheval plus, parfois, une peinture de guerre à l'indienne font de cet homme élégant en toute circonstance, qu'il porte un costume ou des gants, un joueur au charisme fou. Dans les rues d'Istanbul il est une idole, une star, un maître, le plus grand gardien que la Turquie ait connu. Repéré par Fatih Terim à Burdurgücü, il rejoint Antalyaspor et démontre tout son talent au niveau national. En 1994, il signe à Fenerbahçe et explose littéralement. Le 30 octobre 1996, il participe notamment à l'un des plus beaux exploits du club, en allant infliger sa première défaite à domicile en Coupe d'Europe depuis 40 ans à Manchester United. Il obtient sa première sélection le 12 octobre 1994 et devient le gardien incontesté de l'équipe nationale. Jusqu’au début du 21ème siècle, son problème aura finalement été de ne pas appartenir à une sélection forte, habituée des grands rendez-vous. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7624485_201803144220664.jpgOn avait pu se rendre compte de ses qualités un jour de juin 2000, en huitièmes de finale de l’Euro 2000 lorsqu’il avait anéanti à lui tout seul les espoirs d’une nation. Ce jour là, il avait repoussé les nombreuses tentatives de joueurs belges médusés devant une telle réussite. La Turquie s’était imposée deux buts à zéro et on se demandait alors si ce gardien serait capable de rééditer de telles performances plusieurs matchs d’affilée. Lors du Mondial 2002, Alpay, Hasan Sas, Umit Davala et Rüstü ont permis au football turc d’écrire la plus belle page de son histoire en terminant à la troisième place du tournoi devant le pays organisateur la Corée du Sud (3-2). Lors de cette Coupe du monde phénoménale, il devient l'égal des plus grands, nommé derrière Oliver Kahn dans l’équipe type du Mondial. Pourtant, le grand Reçber n’a pas été chahuté que dans les pages sports des quotidiens turcs. En 1999, il avait failli tout arrêter  après avoir été sorti de sa voiture et frappé par des supporters de Fenerbahçe qui lui reprochaient une défaite (2 à 1) lors d'un tour préliminaire de la Coupe de Turquie face à Pendikspor, un club de deuxième division. L'homme a failli mettre un terme à sa carrière mais se ravisa. Le titre de champion obtenu en 2001 ne lui a pas fait oublier ces événements. Après 9 saisons à Fenerbahçe, Rüştü débarquent au Camp Nou libre. Le Turc pas très sexy est présenté comme le remède contre la malédiction des gardiens catalans ayant eu raison de Vitor Baia, Dutruel, Enke ou Bonano. La nouvelle direction se gargarise de compter un gardien international expérimenté dans ses rangs. Seulement, durant la tournée américaine, il se blesse à la cheville et se voit souffler la place par un jeune portier de la Masia… Victor Valdés. Un choix très mal pris par le Turc. Mais suite à une "manita" reçue à Málaga et un revers à domicile dans le Clásico, Rijkaard se plie aux ordres de la présidence, écarte Valdés et donne sa chance à Rüstü. Au mois de décembre, il dispute enfin sa première rencontre et commence par une victoire face à l'Espanyol. Par la suite, il ne sera pas en verve lors du nul contre le Celta Vigo avant de se vautrer à Santander (3 à 0). L'humiliation de trop pour Rüştü qui ne dispute que sept matches toutes compétitions confondues. Il fait son retour dans les cages de Fenerbahçe une saison après les avoir quittées. La suite est classique, Rüştü cède sa place à Fenerbahçe comme en sélection à Volkan Demirel. Mais le portier de 35 ans, qui évolue alors à Beşiktaş, se voit offrir une nouvelle chance lors de l'Euro 2008. L'expulsion de Volkan lors du dernier match du Groupe A face à la République tchèque offre à l'ancien un ultime baroud d'honneur. C'était inespéré, Rüstü ajoute une 117ème puis une 118ème sélections à son record national. Une bourde et quelques arrêts après, dont un tir au but, en quarts face à la Croatie, et voici l'icône de la sélection redevenu héros. Dans le dernier carré face à l'Allemagne, c'est la Mannschaft qui se qualifiait grâce à un but en fin de rencontre signé Phillip Lahm à la 90ème minute (3 buts à 2). Peu après, Rüştü annonce son intention de mettre un terme à sa carrière internationale, mais se laisse convaincre de poursuivre l'aventure. Il porte le maillot turc durant quatre années supplémentaires avant de faire ses adieux à la sélection lors d'un amical perdu face à la Finlande en mai 2012 durant lequel il honore sa 120ème et dernière cape. Quintuple vainqueur du championnat turc, Rüştü raccroche les gants à l'issue de la saison 2011/12. Il restera l'un des piliers de la génération turque la plus performante sur la scène internationale. Outre son excentricité, Rüştü restera dans les mémoires pour sa manie de lever les bras à chaque but encaissé et ses parades spectaculaires.

 
PALMARÈS
3ème de la Coupe du Monde en 2002 (Turquie)
3ème de la Coupe des Confédérations en 2003 (Turquie)
Champion de Turquie en 1996, 2001, 2005, 2007 (Fenerbahçe) et 2009 (Besiktas)
Vice-champion de Turquie en 1998, 2002 et 2006 (Fenerbahçe)
Vainqueur de la Coupe de Turquie en 2009 et 2011 (Besiktas)
Finaliste de la Coupe de Turquie en 1996, 2001, 2005 et 2006 (Fenerbahçe)
Vainqueur de la Coupe Atatürk en 2011 (Fenerbahçe)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur joueur de l’année du championnat turc en 2001
Élu gardien de but de l’année en Turquie par le magazine turc "Football Plus" en 2009
Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 2002
Nommé dans l'équipe type de l'année UEFA en 2002
Nommé au FIFA 100
 
VIDÉO

14/03/2018
1 Poster un commentaire