Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Turquie


Tanju Çolak

Tanju Colak.jpg
Photo: ©DR

 

Tanju Çolak

 

Né le 10 novembre 1963 à Samsun (TUR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png Turc, Attaquant, 1m70

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png 31 sélections, 9 buts

(Matchs amicaux: 15 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 9 sélections, 4 buts)

(Qualif Euro: 9 sélections)

 

1ère sélection : le 4 avril 1984 contre la Hongrie (0-6)

Dernière sélection : le 4 septembre 1991 contre les Etats-Unis (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png espoirs: 10 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png U18: 14 sélections, 1 but

 

1982/87 Samsunspor (TUR) 159 matchs, 117 buts
(Championnat de Turquie: 141 matchs, 108 buts)
(Coupe de Turquie: 18 matchs, 9 buts)
1987/91 Galatasaray (TUR) 155 matchs, 144 buts
(Championnat de Turquie: 124 matchs, 116 buts)
(Coupe de Turquie: 14 matchs, 14 buts)
(Supercoupe de Turquie: 2 matchs, 1 but)
(Autres compétitions turcs: 7 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 8 matchs, 6 buts)
1991/93 Fenerbahçe (TUR) 67 matchs, 57 buts
(Championnat de Turquie: 54 matchs, 50 buts)
(Coupe de Turquie: 5 matchs, 3 buts)
(Autres compétitions turcs: 6 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs, 1 but)
1993/94 İstanbulspor (TUR) 21 matchs, 17 buts
(Championnat de Turquie: 19 matchs, 17 buts)
(Coupe de Turquie: 2 matchs)

 

Redoutable buteur aux stats impressionnantes, Tanju Colak a fait le bonheur du football turc à la fin des années 80.

 

Issu d'un milieu modeste, le jeune talent se fait connaître sous le maillot du Samsunspor, le club de sa ville natale. En 1986, il termine troisième meilleur artificier du Vieux Continent avec 33 buts, derrière Marco Van Basten et Oleh Protasov, mais à égalité avec l'autrichien Anton Polster. Des performances qui l'emmène dans le meilleur club du pays, le Galatasaray. Adroit des deux pieds, doté d'un excellent jeu de tête, il explose dès sa première saison avec un titre de champion de Turquie au côté de Didier Six. Mais cette année-là, il remporte surtout le trophée du Soulier d'or européen, avec 39 réalisations en 38 rencontres. C'est lui qui fait tomber en 1989 l'AS Monaco de George Weah et Jean-Luc Ettori dirigé par Arsène Wenger en quart de finale de la Coupe d'Europe des clubs champions, avant d'être éliminé par le Steaua Bucarest en demi. Une étoile filante du football qui n'aura brillé qu'un temps avant de retomber dans l'anonymat. Le temps de devenir le meilleur buteur de l'histoire du championnat turc avec 240 buts marqués. Un record qui sera battu une quinzaine d'années plus tard par l'emblématique Hakan Sükür qui lui a succédé avec succès dans le rôle de buteur attitré de la Turquie. D'ailleurs, l'auteur de 9 buts en 31 capes n'aura jamais participé à une grande compétition internationale. En effet, la sélection ne sera présente dans les grands tournois qu'après les plus belles années de Tanju Çolak.

 

PALMARÈS

 

Champion de Turquie en 1988 (Galatasaray)

Vice-champion de Turquie en 1991 (Galatasaray) et 1992 (Fenerhbaçe)

Vainqueur de la Coupe de Turquie en 1991 (Galatasaray)

Vainqueur de la Coupe de la Présidence en 1988 et 1991 (Galatasaray)

Champion de Turquie de D2 en 1985 (Samsunspor)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

Élu joueur de l'année de Turquie en 1988

Soulier d'or européen en 1988

Meilleur buteur du championnat de Turquie en 1986 (33 buts), 1987 (25 buts) (Samsunspor), 1988 (39 buts), 1991 (31 buts) (Galatasaray) et 1993 (27 buts) (Fenerbahçe)

Meilleur buteur du championnat de Turquie de D2 en 1984 (24 buts) et 1985 (25 buts) (Samsunspor)


25/07/2022
0 Poster un commentaire

Arif Erdem

Arif Erdem.jpg
Photo: ©DR

 

Arif Erdem

 

Né le 2 janvier 1972 à Istanbul (TUR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png Turc, Attaquant, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png 60 sélections, 11 buts

(Matchs amicaux: 18 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 15 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

(Qualif Euro: 14 sélections, 5 buts)

(Euro: 7 sélections)

(Coupe Kirin: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 31 août 1994 contre la Macédoine (2-0)

Dernière sélection : le 12 février 2003 contre l'Ukraine (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png Olympique: 5 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png espoirs: 10 sélections, 1 but

 

1990/91 Zeytinburnuspor (TUR) 2 matchs
1991/2000 Galatasaray (TUR) 244 matchs, 64 buts
2000 Real Sociedad (ESP) 2 matchs, 1 but
2000/05 Galatasaray (TUR) 103 matchs, 41 buts
 
Attaquant prolifique du Galatasaray, Arif Erdem a été le lieutenant du grand Hakan Şükür offrant avec son compère la première Coupe d'Europe de son histoire à un club turc (en 2000).
 
Près de quinze ans chez les Cimbom, avec 105 buts en 347 matchs, entrecoupé d'un passage regrettable en Espagne à la Real Sociedad. Il réalise l'exploit de ne disputer que seulement deux rencontres en une saison au Pays Basque. Pas rancunier, Galatasaray lui donne une seconde chance. Qu'il ne manque pas de saisir. La saison de son retour, Erdem termine meilleur buteur du championnat turc. Au total, il remporte sept titres de champion et cinq coupes de Turquie. International à 60 reprises, il fait partie de la sélection qui termine 3ème de la Coupe du Monde nippo-coréenne en 2002, une des plus belles pages de son histoire.
 
PALMARÈS
 

3ème de la Coupe du Monde en 2002 (Turquie)

Médaille d'or des Jeux Méditerranéens en 1993 (Turquie)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 2000 (Galatasaray)

Champion de Turquie en 1993, 1994, 1997, 1998, 1999, 2000 et 2002 (Galatasaray)

Vice-champion de Turquie en 2001 et 2003 (Galatasaray)

Vainqueur de la Coupe de Turquie en 1993, 1996, 1999, 2000 et 2005 (Galatasaray)

Finaliste de la Coupe de Turquie en 1994, 1995 et 1998 (Galatasaray)

Vainqueur de la Coupe de la Présidence en 1993, 1996 et 1997 (Galatasaray)

Finaliste de la Coupe de la Présidence en 1994 et 1998 (Galatasaray)

Vainqueur de la Coupe du Premier Ministre en 1995 (Galatasaray)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

Meilleur buteur du championnat de Turquie en 2002 (21 buts) (Galatasaray)


30/12/2021
0 Poster un commentaire

Emre Asik

Emre Asik.jpg
Photo: ©Skor

 

Emre Aşık

 

Né le 13 décembre 1973 à Bursa (TUR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png Turc, Défenseur central, 1m83

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png 34 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 14 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 7 sélections, 1 but)

(Euro: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 27 octobre 1993 contre la Pologne (2-1)

Dernière sélection : le 22 mai 2010 contre la Rep. Tchèque (2-1)

 

1990/92 S. Filamentspor (TUR) 28 matchs
1992/93 Balıkesirspor (TUR) 27 matchs, 7 buts
1993/96 Fenerbahçe (TUR) 42 matchs, 1 but
1996/2000 İstanbulspor (TUR) 86 matchs, 6 buts
2000/03 Galatasaray (TUR) 63 matchs, 1 but
2003/06 Beşiktaş (TUR) 32 matchs, 2 buts
2006/11 Galatasaray (TUR) 15 matchs, 1 but
2007/08 Ankaraspor (TUR) (Prêt) 26 matchs, 1 but
2008/10 Galatasaray (TUR) 24 matchs
 
International turc, Emre Aşık possède la particularité d'avoir porté le maillot des trois plus grands clubs d'Istanbul (Fenerbahçe, Galatasaray et Besiktas).
 
Joueur très agressif (il totalise 108 cartons jaunes et 13 rouges), il a été le premier à être traduit devant le conseil de discipline des footballeurs professionnels pour avoir ouvertement mis la main aux fesses à l'un de ses adversaires, en l'occurrence Marcio Nobre, l'avant-centre du Fenerbahçe. Ce dernier avait déclaré: "C'est la première fois que je suis confronté à une chose pareille..." Le responsable de ce geste indécent a répondu: "Je voulais lui faire mal sans que l'arbitre ne me voie. Je voulais lui pincer le dos, mais ça a finalement tourné comme ça." Après la fin de sa carrière, l'ex défenseur central a également échappé à un meurtre prémédité. Son ex-épouse avait proposé 1 million d'euros à un tueur à gages pour le tuer et enterrer sa dépouille en lieu sûr.
 
PALMARÈS
 
3ème de la Coupe du Monde en 2002 (Turquie)
Champion de Turquie en 1996 (Fenerbahçe), 2002 et 2006 (Galatasaray)
Vice-champion de Turquie en 1994 (Fenerbahçe), 2001 et 2003 (Galatasaray)
Vainqueur de la Supercoupe de Turquie en 2008 (Galatasaray)

11/12/2021
0 Poster un commentaire

Hasan Sas

Hasan Sas.jpg
Photo: ©Daniel Garcia

 

Hasan Sas

 

Hasan Gökhan Şaş

Né le 1er août 1976 à Karatas (TUR)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png Turc, Milieu droit, 1m77
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png 40 sélections, 2 buts
(Matchs amicaux: 17 sélections)
(QUalif Coupe du Monde: 12 sélections)
(Coupe du Monde: 6 sélections, 2 buts)
(Qualif Euro: 5 sélections)
 
1ère sélection : le 22 avril 1998 contre la Russie (0-1)
Dernière sélection : le 1er mars 2006 contre la Rep. Tchèque (2-2)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png espoirs: 5 sélections, 1 but
 
1993/95 Adana Demirspor (TUR) 4 matchs
1995/98 Ankaragücü (TUR) 87 matchs, 11 buts
(Championnat de Turquie: 80 matchs, 9 buts)
(Coupe de Turquie: 7 matchs, 2 buts)
1998/2009 Galatasaray (TUR) 353 matchs, 36 buts
(Championnat de Turquie: 234 matchs, 28 buts)
(Coupe de Turquie: 35 matchs, 1 but)
(Supercoupe de Turquie: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 59 matchs, 6 buts)
(Coupe de l'UEFA: 22 matchs, 1 but)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

 

Joueur de l'ombre, travailleur à défaut d'être brillant et très utile pour un entraîneur, Hasan Sas avait été élu dans le meilleur onze de la Coupe du monde 2002, après son but lors des poules face à la Chine, sa prestation incroyable face au Brésil de Rivaldo et Ronaldo et sa médaille de bronze remportée avec la Turquie aux côtés d'Hakan Sükür ou encore Rüstu Reçber.

 

Le gaucher placé souvent sur le côté droit avait aussi terminé à la dixième place du Ballon d'Or cette année-là. Son parcours en sélection a pourtant été chaotique (40 capes entre 1998 et 2006) avec deux non-qualification d'abord pour l'Euro au Portugal en 2004 puis pour la Coupe du Monde 2006 en Allemagne se faisant éliminer en barrage par la Suisse. En club, il s'est montré beaucoup plus régulier, remportant six titres avec Galatasaray (1998, 1999, 2000, 2002, 2006 et 2008) et une Coupe de l'UEFA en 2000.

 

PALMARÈS

 

3ème de la Coupe du Monde en 2002 (Turquie)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 2000 (Galatasaray)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 2000 (Galatasaray)

Champion de Turquie en 1999, 2000, 2002, 2006 et 2008 (Galatasaray)

Vice-champion de Turquie en 2001 et 2003 (Galatasaray)

Vainqueur de la Coupe de Turquie en 1999, 2000 et 2005 (Galatasaray)

Vainqueur de la Supercoupe de Turquie en 2008 (Galatasaray)

Finaliste de la Supercoupe de Turquie en 2006 (Galatasaray)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde en 2002


09/09/2019
0 Poster un commentaire

Nihat Kahveci

Nihat Kahveci.jpg
Photo: ©Haber7

 

Nihat Kahveci

 

Né le 23 novembre 1979 à Istanbul (TUR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png Turc, Attaquant, 1m75

Surnoms: El Ratón, Sagutxo, Le Cobra

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png 69 sélections, 19 buts

(Matchs amicaux: 33 sélections, 7 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 14 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 16 sélections, 7 buts)

(Euro: 4 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 7 octobre 2000 contre la Suède (1-1)

Dernière sélection : le 12 octobre 2010 contre l'Azerbaïdjan (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png espoirs: 32 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338118_201512090408936.png U18: 1 sélection, 1 but

 

1997/2002 Beşiktaş (TUR) 144 matchs, 32 buts
(Championnat de Turquie: 114 matchs, 27 buts)
(Coupe de Turquie: 18 matchs, 3 buts)
(Ligue des Champions: 11 matchs, 2 buts)
(Coupe des Coupes: 1 match)
2002/06 Real Sociedad (ESP) 142 matchs, 58 buts
(Championnat d'Espagne: 133 matchs, 58 buts)
(Coupe d'Espagne: 1 match)
(Ligue des Champions: 8 matchs)
2006/09 Villarreal (ESP) 78 matchs, 25 buts
(Championnat d'Espagne: 62 matchs, 18 buts)
(Coupe d'Espagne: 4 matchs, 3 buts)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 3 buts)
(Coupe Intertoto: 2 matchs, 1 but)
2009/11 Beşiktaş (TUR) 52 matchs, 9 buts
(Championnat de Turquie: 34 matchs, 3 buts)
(Coupe de Turquie: 5 matchs, 2 buts)
(Supercoupe de Turquie: 1 match)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Ligue Europa: 8 matchs, 4 buts)
 
Véritable légende du Beşiktaş Istanbul et poison au sein des défenses dans les années 2000, Nihat Kahveci est considéré comme l'un des tout meilleurs attaquants de l'histoire du pays, au même titre que Hakan Şükür.
 
Et pourtant, depuis qu'il a commencé à taquiner le ballon, sa vie n'a été que handicaps, souffrance et rédemption. Formé au Besiktas, Nihat Kahveci débute sa carrière dans l’anonymat le plus complet. Il joue son premier match en 1997, puis réalise quatre saisons correctes, sans coup d’éclat, parvenant tout de même à glaner une Coupe de Turquie en 1998. Si il ne parvient pas à dépasser les 7 buts en championnat turc malgré un statut de titulaire, sa malchance a été d'émerger sous les couleurs du Besiktas, alors que les deux clubs les plus populaires - de la ville comme du pays - se nomment Fenerbahçe et Galatasaray. Pour gagner un semblant de popularité, il lui faudra attendre de s'exiler en Espagne à l'âge de 20 ans. Son point de chute se nomme la Real Sociedad, l'équipe fanion de San Sebastian.

Nihat Kahveci.jpg
Photo: ©DR
 
Ce transfert lui permettra de connaître sa première sélection avec l’équipe de Turquie. Il partage alors le vestiaire avec les Xabi Alonso, Valery Karpine et autres Darko Kovacevic. Par sa créativité, sa hargne et son talent hors pair, il devient l'une des stars de la formation donostiarra dirigée par l'entraîneur français Raynald Denoueix. Avec 20 et 23 buts respectivement, Kovacevic et Nihat forment le tandem offensif le plus redoutable de la saison. Au classement des artilleurs, dont le "Pichichi" sera Roy Makaay, du Deportivo La Corogne, le Turc partage la deuxième place avec le Galáctico madrilène Ronaldo. Notre homme s'est fait un nom. Mais après cette saison de rêve, le rendement de l'équipe chute et l'efficacité de son goleador suit la même courbe. Même si le club retrouve un classement plus modeste, l'attaquant ottoman demeure son arme numéro un ainsi que son moteur. Jusqu'à ce mois de février 2005, où il est victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche. Mais ce coup d’arrêt le rendra plus fort: "Cette blessure m'a fauché au meilleur moment de ma carrière, mais je n'ai jamais baissé les bras. J'ai continué à aller de l'avant." Nihat restera muet jusqu'à la saison suivante, sa dernière sous le maillot blanquiazul. En effet, malgré ses statistiques discrètes, Villarreal voit en lui le complément idéal à Diego Forlán. Il quitte alors le Golfe de Gascogne pour la Méditerranée, mais ne se débarrasse pas pour autant de sa malchance.
 
En novembre 2006, son genou gauche cède de nouveau, sur une action anodine à l'entraînement. Rares sont les joueurs à se remettre d'une rechute aussi grave, mais le Stambouliote a décidément un caractère bien trempé. De nouveau sur pied en fin de saison, Nihat dispute neuf matches en Liga et deux en Copa del Rey, au cours desquels il inscrit trois buts. À la pointe de l'attaque du sous-marin jaune lors de la saison 2007-2008, Nihat trouve 18 fois les filets et terminé deuxième du championnat, derrière le Real Madrid mais au nez et à la barbe du FC Barcelone. Un dernier exercice espagnol ensuite avant de rentrer au pays et de raccrocher les crampons au Besiktas, le club où il avait entamé sa superbe carrière. En sélection, Nihat est allé bien au-delà de ses espérances avec la sélection nationale turque, en atteignant les demi-finales de la Coupe du Monde 2002 en Corée du Sud et au Japon, même s'il avait dû se contenter de quelques minutes de jeu contre le Costa Rica et le Japon. Les Turcs ont certes manqué la finale, mais ils ont tout de même fini à la troisième place. L'année suivante, ils confirment en terminant troisième de la Coupe des Confédérations. Quelques années plus tard, "El Raton" a de nouveau fait parler de lui en emmenant sa sélection jusqu'en demi-finale de l'Euro 2008. C'était lui qui avait inscrit le but décisif face à la Bosnie-Herzégovine (1 but à 0) lors des Qualif en novembre 2007, son quatorzième en 51 sélections. Il bouclera la boucle en sélection le 12 octobre 2010 par une défaite face à l'Azerbaïdjan (perdu 1 but à 0).
 
PALMARÈS
 
3ème de la Coupe du Monde en 2002 (Turquie)
3ème de la Coupe des Confédérations en 2003 (Turquie)
Vice-champion d'Espagne en 2003 (Real Sociedad) et 2008 (Villareal)
Vice-champion de Turquie en 1999 et 2000 (Besiktas)
Vainqueur de la Coupe de Turquie en 1998 et 2005 (Besiktas)
Vainqueur de la Supercoupe de Turquie en 1998 (Besiktas)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 

05/09/2019
1 Poster un commentaire