FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Marco Simone

Marco Simone.jpg
Marco Simone

 

Marco Simone

Né le 7 janvier 1969 à Castelllanza (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Attaquant, 1m70

Surnom: Batman

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 4 sélections

(Match amical: 1 sélection)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 19 décembre 1992 contre Malte (2-1)

Denrière sélection : le 6 novembre 1996 contre la Bosnie (1-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png B: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 16 sélections, 7 buts

 

1986/89 Come (ITA) 44 matchs, 7 buts
(Championnat d'Italie: 36 matchs, 6 buts)
(Coupe d'Italie: 8 matchs, 1 but
1987/88 FBC Alzano (ITA) 33 matchs, 15 buts
1989/97 Milan AC (ITA) 245 matchs, 74 buts
(Championnat d'Italie: 168 matchs, 49 buts)
(Coupe d'Italie: 27 matchs, 7 buts)
(Supercoupe d'Italie: 3 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 37 matchs, 15 buts)
(Coupe UEFA: 5 matchs, 2 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 3 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
1997/99 Paris SG (FRA) 80 matchs, 32 buts
(Championnat de France: 58 matchs, 22 buts)
(Coupe de France: 6 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue: 6 matchs, 3 buts)
(Ligue des Champions: 6 matchs, 4 buts)
(Coupe des Coupes: 2 matchs, 1 but)
(Trophée des Champions: 1 match)
1999/2001 AS Monaco (FRA) 94 matchs, 44 buts
(Championnat de France: 69 matchs, 28 buts)
(Coupe de France: 4 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 7 matchs, 3 buts)
(Ligue des Champions: 6 matchs, 6 buts)
(Coupe UEFA: 7 matchs, 6 buts)
(Trophée des Champions: 1 match)
2001/02 Milan AC (ITA) 15 matchs, 1 but
(Championnat d'Italie: 9 matchs)
(Coupe Italie: 3 matchs, 1 but)
(Coupe UEFA: 3 matchs)
2002/03 AS Monaco (FRA) 5 matchs
2004 OGC Nice (ITA) 7 matchs
2005/06 Legnano (ITA) 1 match

 

Quatre Scudetti, un championnat de France, une Coupe intercontinentale, deux coupes nationales… Le palmarès de Marco Simone est exceptionnel, mais l’Italien ne compte à son actif que quatre sélections. Sa carrière toute entière est à l’image de ce paradoxe. Entre coups de gueule et coups d’éclat, le bonhomme était sans doute aussi talentueux qu’irrégulier. Il restera malgré tout l’une des figures marquantes du championnat de France. Mais avant de devenir l’une des recrues phare de Ligue 1, en 1997, le bouillonnant lombard a vécu de belles années de l’autre côté des Alpes. Marco Simone.jpgÀ 18 ans, le jeune Marco Simone, qui appartient au club de Come, est prêté au FBC Alzano, en Série C. Cela ne fait aucun doute, ce joueur là a du ballon : il finira la saison meilleur joueur et meilleur buteur de sa division. Résultat, il rejoint l’élite dès l’année suivante, et confirme. À 20 ans, il est ainsi enrôlé par le grand Milan AC malgré la présence de ses stars (Van Basten, Gullit, Massaro..). Marco passera 8 ans en rouge et noir et finira par s'imposer, une fois la génération des hollandais partie. Il gagnera de nombreux titres, souvent comme remplaçant, il faut bien le dire. En 1997, il plie donc bagages, et emprunte un chemin peu commun pour un joueur italien, à savoir celui de la France, et du PSG plus précisément. Arrivé comme le Messie dans la capitale, il forme une association solide avec Florian Maurice. Les débuts sont merveilleux. Le petit attaquant y va de ses 13 buts dès sa première saison, et s’adjuge une Coupe de France et une Coupe de la Ligue. Mais l’idylle se gâte l’année suivante. Pour une sombre histoire de contrat, il rentre en guerre ouverte avec le président d’alors Charles Biétry, et il finit par quitter la capitale après deux saisons, fuyant officiellement l’instabilité du club. Monaco se porte acquéreur du joueur à l’été 1999. Sur le Rocher, il découvre David Trezeguet, fracasse les statistiques lors de sa première saison et accompagne même le club princier vers un titre de champion de France en 2000 en terminant meilleur passeur de l’exercice. C’est le point culminant de sa carrière. La suite est en revanche un long déclin. Il se brouille d’abord avec Claude Puel, qui ne tarde pas à quitter le club, et puis se met à dos son successeur, Didier Deschamps. Suivront alors des échecs répétés pour le joueur. Un prêt à Milan, une nouvelle saison blanche à Monaco, et un ultime sursaut à Nice, où sa faible condition physique ne lui permet pas non plus de s’imposer. Après une année sabbatique, Marco Simone, adepte des tentatives capillaires pas forcément très heureuses, fait une pige à l'AC Legnano, petit club italien avant de raccrocher définitivement les crampons en 2006.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Ligue des champions en 1990 (non-joué) et 1994 (non-joué) (Milan AC)
Finaliste de la Ligue des champions en 1993 (non-joué) et 1995 (Milan AC)
Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1989 et 1994 (Milan AC)
Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1989 (Milan AC)
Finaliste de la Coupe intercontinentale en 1994 (Milan AC)
Champion d’Italie en 1992, 1993, 1994 et 1996 (Milan AC)
Vice-champion d’Italie en 1990 et 1991 (Milan AC)
Champion de France en 2000 (AS Monaco)
Vice-champion de France en 2003 (AS Monaco)
Finaliste de la Coupe d'Italie en 1990 (non-joué) (Milan AC)
Vainqueur de la Coupe de France en 1998 (Paris SG)
Vainqueur de la Coupe de la ligue en 1998 (Pari SG)
Finaliste de la Coupe de la ligue en 2001 (AS Monaco)
Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 1993 et 1994 (Milan AC)
Finaliste de la Supercoupe d'Italie en 1996 (Milan AC)
Vainqueur du Trophée des champions en 1998 (Paris SG) et 2000 (AS Monaco)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Onze de Bronze en 1997
Meilleur buteur du championnat d'Italie de Série C en 1988 (15 buts)
Intronisé au Hall of Fame du Milan AC


12/01/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 979 autres membres