FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Alen Boksic

Alen-Boksic.jpg

Alen Boksic

 

Alen Bokšić

Né le 21 janvier 1970 à Makarska (CRO)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Croate, buteur, 1m87

Surnom: Alien

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png 40 sélections, 10 buts

 

1987/91 Hajduk Split (ex-YOU) 95 matchs, 27 buts

1991/92 AS Cannes (FRA) (Prêt) 1 match

1991/93 Olympique de Marseille (FRA) 58 matchs, 33 buts

1993/96 Lazio Rome (ITA) 67 matchs, 17 buts

1996/97 Juventus Turin (ITA) 22 matchs, 3 buts

1997/2000 Lazio Rome (ITA) 48 matchs, 14 buts

2000/03 Middlesbrough (ANG) 68 matchs, 22 buts

 

Buteur révélé à Marseille, Alen Boksic fait partie de la génération dorée de l'ex Yougoslavie avec Boban, Mijatovic et Prosinecki qui était promise à un bel avenir mais dont la guerre en décidera autrement... Introduit dans les rangs de l'équipe première de l'Hadjuk Split à l'âge de 17 ans, il joue quatre saisons au club décrochant deux coupes de Yougoslavie en 1987 et en 1991. C'est lors de cette dernière finale face à l'Etoile Rouge de Belgrade que les recruteurs olympiens le repère, Boksic survole les débats et inscrit l’unique but de la rencontre face au futur vainqueur de la Ligue des Champions. Alen Boksic.jpgMalheureusement pour Bokšić, le club phocéen dispose déjà de son quota d'étranger pour cette saison et fait dans la foulée l'objet d'un prêt à l'AS Cannes alors en première division où il côtoie un certain Zinedine Zidane. Victime de blessures à répétition, le croate ne portera pourtant qu'une seule fois la tunique blanche et rouge. De retour de prêt à Marseille pour la saison 1992-1993, il réussit à s'imposer en attaque et à devenir le buteur de cette équipe olympienne. Pourtant cette saison devait être une simple saison de transition pour le club phocéen. En déficit, le club avait en effet vendu la plupart de ses cadres (Papin, Waddle, Mozer) pour acheter des joueurs peu connus et pas chers (Barthez, Desailly, Eydelie). C’est pourtant avec cette équipe peu expérimentée que l’OM décrochera le Graal le 26 mai 1993 face au grand Milan AC. C’est peu de dire qu’Alen Boksic prit une part prépondérante à ce qui reste, à ce jour, le plus grand exploit d’un club français de football : lors de cette C1, Alen inscrit un total de 6 buts, étant seulement devancé d’un petit but par Romario (alors au PSV Eindhoven) au classement des buteurs. En championnat de France (titre retiré à l’OM), il marque la bagatelle de 22 buts et finit meilleur buteur pour sa seule saison pleine effectuée à l’OM. Cette saison 1992-93 restera sa saison la plus accomplie alors qu'il n’avait que 23 ans. Éclatant vraiment au très haut niveau, l’avant-centre rayonne. Il termine 4ème au Ballon d’Or en 1993, son meilleur classement. Vendu à la Lazio de Rome à l’automne 1993, suite aux problèmes judiciaires et financiers de l’OM, Alen joue sept saisons en Série A. Il fait le bonheur des tifosi malgré des statistiques moins impressionnantes qu'au stade Vélodrome. Le joueur s’engage ensuite avec la Juventus Turin, le temps d’un prêt. Pour sa seule saison turinoise, Alen Boksic contribue au 24ème titre de champion d'Italie du club piémontais et à la conquête en début de saison de la deuxième coupe intercontinentale de l'histoire du club, remportée 1 à 0 aux dépens des argentins de River Plate (sur un but d'Alessandro Del Piero). Durant cette saison turinoise, il retrouve notamment Zinedine Zidane, ou Didier Deschamps croisé trois ans plus tôt à l'OM. Mais sa meilleure saison reste incontestablement celle de 1997-1998 où il survole le Calcio avant de se blesser en mars 98 et de se voir ainsi privé de la Coupe du Monde organisé en France. L’association explosive Suker-Boksic aurait donné peut-être plus à la Croatie qui parvient tout de même à décrocher la troisième place de la compétition. L'international croate décide ensuite de rejoindre la Premier League et le club de Middlesbrough en 2000. Souvent blessé et vieillissant, il ne fut que l’ombre du grand joueur qui enchanta la planète football dans les années 90. Il connaît aussi sa seule coupe du Monde disputé avec la Croatie en 2002 (sélectionné en 1990 avec l'ex-Yougoslavie, il ne reçoit aucune minute de temps de jeu dépassé en attaque par Zlatko Vujovic et Darko Pancev à l'époque) mais l'équipe ne brille guère et ne passera pas le premier tour. Il prend finalement sa retraite le 1er février 2003 cinq mois après son dernier match disputé en championnat. En résumé, malgré ses blessures et une carrière en demi-teinte en sélection, Alen Boksic n’a pas eu la carrière que sa classe immense aurait dû lui permettre d’avoir.

 

PALMARÈS


Finaliste du Championnat d’Europe des moins de 21 ans en 1990 (Yougoslavie)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1993 (Olympique de Marseille)

Finaliste de la Ligue des Champions en 1997 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1996 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1996 (Juventus Turin) et 1999 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1999 (Lazio Rome)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1998 (Lazio Rome)

Champion d’Italie en 1997 (Juventus Turin) et 2000 (Lazio Rome)

Vice-champion d’Italie en 1995 et 1999 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1998 et 2000 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1998 et 2000 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie en 1991 (Hajduk Split)

Finaliste de la Coupe de Yougoslavie en 1990 (Hajduk Split)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Onze d’Argent en 1993

Meilleur buteur du Championnat de France en 1993 (23 buts) (Olympique de Marseille)

Élu meilleur joueur étranger du Championnat de France en 1993

Élu footballeur croate de l’année en 1993

Élu joueur de l'année par les supporters de Middlesbrough en 2001

À reçu la médaille de l'Ordre de Danica Hrvatska en 1995

À reçu la médaille de l'Ordre du Trèfle Croate en 1998

 

DIVERS


- Bien que sélectionné avec l'équipe nationale yougoslave pour le Mondial italien de 1990, Alen Boksic n'aura jamais porté le maillot de la Yougoslavie en compétition officielle.

 

VIDÉO




30/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1031 autres membres