Football-the-story

Football-the-story

Leandro

Leandro.jpg
Photo: ©Getty images

 

Leandro

 

José Leandro de Souza Ferreira

Né le 17 mars 1959 à Cabo Frio (BRE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, défenseur droit, 1m82

Surnom: "Peixe-frito"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png 27 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 14 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Coupe du Monde: 5 sélections)

(Copa America: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 24 septembre 1981 contre l'Irlande (6-0)

Dernière sélection : le 7 mai 1986 contre le Chili (1-1)

 

1978/90 Flamengo (BRE) 119 matchs, 5 buts

 

Comme Djalma SantosCarlos Alberto Torres et Cafu, Leandro fait partie des légendes du ballon rond brésilien au poste de latéral droit.

 

Inoubliable joueur de couloir du Brésil 82, à seulement 23 ans, il était l'arme secrète de la Seleçao et arpentait tout le côté droit, constamment attiré vers le but adverse. Techniquement au-dessus de la moyenne, ultra élégant et solide, grand dribbleur, doté d'une superbe qualité de centre, Leandro était aussi fort en phase offensive que défensive. En club, celui qu'on surnomme le "Poisson frit" fera toute sa carrière à Flamengo durant la période dorée du club carioca, qui a régné sur le Brésil, l'Amérique du Sud et le Monde au début des années 80. Une formation du Mengão fantastique, avec notamment Carlos Mozer en défense centrale et Zico en magistral meneur de jeu, qui s'accapare tous les titres possibles: quatre championnats du Brésil entre 1980 et 1987, la Copa Libertadores en 1981 contre les Chiliens de Cobreola et, l'apothéose, la Coupe Intercontinentale cette même année qui voit Flamengo donner une leçon de football (3 buts à 0) au Liverpool de Kenny Dalglish et Graeme Souness. Seul regret pour Leandro, il n'a jamais été titré sous le maillot de la Canarinha. Sorti par l’Italie lors de la Coupe du Monde 1982 puis finaliste de la Copa America en 1983 contre l’Uruguay, il manquera ensuite la Coupe du monde 1986 par solidarité avec son partenaire Renato Gaucho, exclu pour indiscipline par Telê Santana. Les deux hommes étaient sortis faire la fête sans respecter le couvre-feu imposé par le sélectionneur brésilien, lors d’un rassemblement de la Seleçao à Belo Horizonte, quelques semaines avant le Mondial mexicain, mais seul l’ailier droit de Grêmio avait été sanctionné initialement. Une fin de carrière internationale qui se termine sur une mauvaise note pour Leandro, qui ne l’empêchera toutefois pas de rester une idole absolu de Flamengo et du foot brésilien!

 

PALMARÈS

 

Finaliste de la Copa America en 1983 (Brésil)

Vainqueur de la Copa Libertadores en 1981 (Flamengo)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1981 (Flamengo)

Vainqueur de la Coupe Kirin en 1988 (Flamengo)

Champion du Brésil en 1980, 1982, 1983 et 1987 (Flamengo)

Vainqueur du Championnat de Rio en 1978, 1979, 1979 (sup.) 1981 et 1986 (Flamengo)

Vainqueur de la Coupe de Rio en 1983, 1985 et 1986 (Flamengo)

Vainqueur de la Coupe Guanabara en 1978, 1979, 1980, 1981, 1982, 1988 et 1989 (Flamengo)

Finaliste de la Coupe Guanabara en 1986 (Flamengo)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

Bola de Prata en 1982 et 1985



30/03/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1325 autres membres