FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Jean-Pierre Papin

Jean-Pierre Papin.jpg

Jean-Pierre Papin

 

Jean-Pierre Papin

Né le 5 novembre 1963 à Boulogne-sur-mer (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, buteur, 1m77, numéro 9

Surnoms: JPP, Patator

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 54 sélections, 30 buts

(Matchs amicaux: 18 sélections, 9 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 15 sélections, 6 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 12 sélections, 10 buts)

(Euro: 3 sélections, 2 buts)

(Coupe Kirin: 2 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 26 février 1986 contre l'Irlande du Nord (2-0)

Dernière sélection : le 18 janvier 1995 contre les Pays-Bas (1-0)

 

1984/85 Valenciennes (FRA) 35 matchs, 16 buts

(Championnat de France de D2: 33 matchs, 15 buts)

(Coupe de France: 2 matchs, 1 but)

1985/86 FC Bruges (BEL) 43 matchs, 32 buts

(Championnat de Belgique: 31 matchs, 20 buts)

(Coupe de Belgique: 8 matchs, 7 buts)

(Coupe UEFA: 4 matchs, 5 buts)

1986/92 Olympique de Marseille (FRA) 279 matchs, 187 buts

(Championnat de France: 215 matchs, 134 buts)

(Coupe de France: 31 matchs, 25 buts)

(Coupe de la ligue: 4 matchs, 2 buts)

(Coupe des Coupes: 8 matchs, 4 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 21 matchs, 22 buts) 

1992/94 Milan AC (ITA) 60 matchs, 30 buts

(Championnat d'Italie: 40 matchs, 18 buts)

(Coupe d'Italie: 6 matchs, 4 buts)

(Ligue des Champions: 14 matchs, 8 buts)

1994/96 Bayern Munich (ALL) 39 matchs, 6 buts

(Championnat d'Allemagne: 27 matchs, 3 buts)

(Coupe d'Allemagne: 4 matchs)

(Ligue de champions: 3 matchs, 2 buts)

(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 1 but)

1996/98 Bordeaux (FRA) 72 matchs, 33 buts

(Championnat de France: 55 matchs, 22 buts)

(Coupe de France: 6 matchs, 4 buts)

(Coupe de la ligue: 9 matchs, 5 buts)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

1998 Guingamp (FRA) 10 matchs, 3 buts

1999 JS St-Pierroise (FRA) 27 matchs, 13 buts

2001/04 US Lège Cap-Ferret (FRA) 50 matchs, 24 buts

 

Il est considéré comme l'un des meilleurs attaquants français de l'histoire. Avant-centre efficace et spectaculaire dont les reprises de volée et retournés acrobatiques sont restés célèbres sous le nom de "papinades". JPP avait toute la panoplie du buteur type, capable de marqué dans toutes les positions, doté d’un sens du placement et d’un flair redoutables, il avait l’art et la manière de se faire oublier de son défenseur pour surgir au moment opportun. Inventeur d’un geste qui porte son nom, la papinade, sorte de croisement entre la reprise de volée et la bicyclette, il faisait également preuve d’une régularité hors du commun comme l’attestent ses statistiques. Jean-Pierre Papin.jpgFormé à l'INF Vichy, il signe à Valenciennes en deuxième division avant de tenter l'aventure à l'étranger au FC Bruges avec lequel il remporte la Coupe de Belgique. Ses débuts fracassants et sa notoriété grandissante lui vaut une première sélection en équipe de France lors d'un match amical contre l'Irlande du Nord le 26 février 1986. La même année il dispute la Coupe du Monde au Mexique, où les Bleus terminent à la troisième place. En 1986, il intègre l’Olympique de Marseille. Aux yeux du grand public, il incarne presque à lui seul, le joueur type marseillais des années Tapie, cinq fois meilleur buteur du championnat de France et quatre fois champion de France. Également finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1991, il est élu ballon d’or cette même année. Après Kopa et Platini, il est le troisième Français à obtenir le prestigieux trophée. Machine à marquer, l’ancien attaquant et capitaine de l’OM restera un des joueurs les plus prolifiques de l’histoire Olympienne. En outre, il formait à cette époque avec Eric Cantona un fantastique duo d’attaque en équipe de France. Cependant, privé de la World Cup 1994 aux Etats-Unis suite au dramatique France-Bulgarie de 1993, il n’eut jamais le succès espéré avec la sélection nationale. En 1992, JPP change d'horizon et rejoint le Milan AC, l’un des clubs les plus prestigieux d’Europe. Toutefois, malgré 2 titres de champion d’Italie obtenus en 1993 et 1994 aux côtés de joueurs tels que Franco Baresi ou Marco Van Basten, il ne peut exprimer son talent avec la même rentabilité que les années précédentes. Victime de blessures récurrentes et soumis à une forte concurrence au poste qu'il occupe, Jean-Pierre Papin est rarement titulaire et connaît quelques années difficiles. Engagé au Bayern Munich pendant deux saisons où il perd sa place en équipe nationale, il rentre en France en 1996 en signant à Bordeaux. Après deux saisons de bonnes qualités, il signe à Guingamp, alors en division 2. Cependant, perturbé par les blessures à répétition, il met finalement fin à sa carrière en octobre 1998, 3 mois après son arrivée. La boucle était bouclée même si il continua à arpenter les terrains de football au niveau amateur à Saint-Pierre de la Réunion et au Cap-Ferret. C'est en juillet 2004, à l'âge de 40 ans, qu'il raccroche définitivement les crampons pour commencer directement une carrière d'entraîneur. ‘’Patator’’, comme l’appelaient certains, possède malgré tout un des plus beau palmarès du football hexagonal. Souvent caricaturé par les Guignols de l'info comme le prototype du footballeur peu cultivé et sans esprit, Papin demeure néanmoins un personnage incontournable et attachant du football professionnel Français, notamment fondateur, pour sa fille, de l’association « Neuf de Cœur » qui vient en aide aux enfants souffrant de lésions cérébrales.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe Kirin en 1994 (France)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 1993 (Milan AC)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1993 (Milan AC)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1994 (Milan AC)

Finaliste de la Ligue des Champions en 1991 (Marseille) et 1993 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1996 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1992 (Milan AC)

Champion de France en 1989, 1990, 1991 et 1992 (Marseille)

Vice-Champion de France en 1987 (Marseille)

Champion d’Italie en 1993 et 1994 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1986 (FC Bruges)

Vainqueur de la Coupe de France en 1989 (Marseille)

Finaliste de la Coupe de France en 1987 et 1991 (Marseille)

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 1997 et 1998 (Bordeaux)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’or en 1991

Onze d’or en 1991

Onze de Bronze en 1989, 1990 et 1992

Élu joueur français de l’année en 1989 et 1991

Meilleur buteur du Championnat de France en 1988 (19 buts), 1989 (22 buts), 1990 (30 buts), 1991 (23 buts) et 1992 (27 buts) (Marseille)

Meilleur buteur de la Ligue des Champions en 1990 (6 buts), 1991 (6 buts) et 1992 (7 buts) (Marseille)

Élu meilleur buteur mondial de l’année en 1991 (16 buts)

Nommé au FIFA 100

Élu parmi les "légendes" du foot par Golden Foot en 2013

Élu "olympien du siècle" de l'olympique de Marseille en 2009

Élu meilleur joueur étranger de tous les temps du FC Bruges en 2006

Chevalier de la Légion d'honneur en 2007

À reçu la médaille de l'académie des sports en 1989

 

VIDÉO




23/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 978 autres membres