Football-the-story

Football-the-story

1998 : Zidane et la première coupe du monde en France

1998 : Zidane et la première coupe du Monde en France

 

https://flic.kr/p/Dym68a 

 

Portée par Zinedine Zidane et une génération dorée de joueurs, la France réalisait enfin son rêve de Coupe du monde en 1998 en battant le Brésil en finale.

 

Après 60 années d'absence, la Coupe du monde faisait son grand retour en France, son pays d'origine. Conçue par Jules Rimet et Henri Delaunay, la compétition a été organisée pour la première fois en Uruguay en 1930 et n'a eu lieu en France, qu'en 1938, pour sa troisième édition.

 

Durant les décennies qui ont suivi, la compétition n'a cessé de gagner en importance, en prestige et en popularité. À tel point que le tournoi de 1998 en France, avec ses centaines de millions de téléspectateurs à travers le monde et ses nombreux sponsors, n’avait plus rien à voir avec l'humble compétition de 1938, organisée pour la première fois sur le sol français.

 

ZIDANE FÉBRILE AVANT LE TOURNOI

 

"En parlant de mon rôle en équipe de France, la situation est la même que celle que j'ai évoquée en parlant de la Juventus : je dois essayer d'être plus régulier dans mes performances. Mais l'équipe de France est forte et nous pourrions gagner la Coupe du Monde."

 

Ainsi répondait Zinedine Zidane lors d’une interview accordée à FIFA.com en février 1998. Le jeune milieu de terrain était alors la tête d'affiche d'une sélection remplie de talents. Il y avait un mélange parfait d'expérience et de jeunesse. Des joueurs comme Youri Djorkaeff, Marcel Desailly, Didier Deschamps, Fabien BarthezLilian Thuram et Laurent Blanc étaient épaulés par Patrick Vieira, Thierry HenryRobert Pirès et David Trezeguet.

 

Avant le début de la compétition, Zidane avait fini à la troisième place pour le Ballon d'Or 1997, derrière Predrag Mijatović et Ronaldo, au terme d’une impressionnante saison à la Juventus. La Vieille Dame s'était alors hissée jusqu'en finale de la Ligue des champions avant de s'incliner face au Borussia Dortmund.

 

Avec l'avantage d'être à domicile et le niveau de l’équipe, la plupart des spécialistes en pronostics annonçaient la France très loin dans la compétition. Cela dit, très peu parmi eux nommaient une équipe autre que le Brésil lorsqu’il était question de désigner le champion. Et à juste titre d’ailleurs puisque l’équipe brésilienne d’alors était comparable à une galaxie remplie d’étoiles et dont celle qui brillait le plus était Ronaldo.

 

Tous les experts s’attendaient à ce que l'attaquant de 21 ans transpose sa forme en club sur la scène internationale. La Coupe du monde 1998 est censée être son couronnement, la confirmation que l'attaquant de l'Inter Milan est le meilleur au monde. Il s'est montré à la hauteur des espérances. Il inscrit quatre buts et donne trois passes décisives pour permettre au Brésil de se hisser jusqu'en finale, sa sixième au total.

 

Mais un coup de théâtre se produit quelques heures avant la finale. Ronaldo n’est pas annoncé dans l’équipe. Cela dit, un changement de dernière minute lui permet de débuter le match. Le monde entier assiste alors à la rencontre entre la France et le grand favori de la compétition.

 

Ronaldo semble hors du coup, ce qui est compréhensible, et le match se joue sur un tout autre rythme que celui de la samba.

 

LA NAISSANCE DE ZIZOU

 

 

 

https://flic.kr/p/us7LYk

 

Zidane, qui a été irrégulier tout au long du tournoi, éblouit. Il a dansé devant les joueurs en jaune à maintes reprises, mais le but de la victoire n'était pas de toute beauté. C’est en effet à la faveur d’une tête pleine de passion que le numéro 10 français fit trembler les filets brésiliens. Le meneur de jeu a marqué son premier but dans la compétition. Une nouvelle étoile était née.

 

En état de grâce totale, les Brésiliens ne pouvaient pas l'arrêter. Il entraîne Cafu, Dunga, Junior Baiano et consorts dans une danse joyeuse dès qu'il récupère le ballon.

 

Zidane, qui n'est pas réputé pour ses qualités aériennes, punit à nouveau le marquage laxiste des Brésiliens alors que la première mi-temps s'achemine vers les arrêts de jeu. Cette fois, c'est un corner de la gauche française qu'il reprend. Le ballon passe entre les jambes de son futur coéquipier du Real, Roberto Carlos qui se tient sur le poteau.

 

Le maestro du milieu de terrain s'éloigne pour célébrer, et c’est emplit d’une indescriptible émotion qu'il brandit le maillot de la France vers les objectifs des photographes assis derrière le but. C'est le jour de sa rédemption.

 

UN PARCOURS TERNE

 

La France, dirigée par Aimé Jacquet à l'époque, a fait un tabac dans son groupe. L'équipe a remporté ses trois matches, marqué neuf buts et n'en a concédé qu'un seul. Mais Zidane est expulsé lors de la victoire 4-0 contre l'Arabie Saoudite et est contraint de ne pas participer à la victoire 2-1 contre le Danemark.

 

Il est revenu dans le groupe pour la huitième de finale contre le Paraguay, mais n'a pas quitté le banc, Laurent Blanc l'ayant remplacé en tant que nouveau héro avec son but en or à la 114e minute.

 

Jacquet l'a rappelé dans le onze de départ pour le quart de finale contre l'Italie. La performance de Zidane, comme les autres fois dans le tournoi, était au mieux tiède. Le match est allé jusqu'aux tirs au but et Zidane a marqué, mais c'est Blanc, une fois de plus, qui a été le héros. Le défenseur central est intervenu pour tirer le penalty de la victoire.

 

La Croatie était le seul obstacle entre la France et une place en finale de la Coupe du monde. Davor Suker a assommé les hôtes en marquant un but juste après la mi-temps, mais l'avance a duré moins de deux minutes. Un ricochet à l'entrée de la surface de réparation permettait à Djorkaeff de placer le ballon dans la course de Thuram, qui conclut parfaitement l’action. 

 

À vingt minutes de la fin, Zidane fait une nouvelle passe à Thuram qui initie une nouvelle attaque conclue par une superbe frappe enroulée du pied gauche à l'entrée de la surface.

 

Les Bleus avaient à nouveau renversé la situation. Zidane, lui, était resté en retrait. Mais après avoir regardé la finale, il était évident que la future légende française s'était ménagée pour uniquement se révéler sur la plus grande scène de tous les temps.

 

Le marionnettiste qui tire les ficelles au centre du terrain n'a pas eu un tournoi exceptionnel, pas comme l'histoire le suggère. Ce n'était pas comme Ronaldo en 2002 ou Hristo Stoichkov en 1994. Il n'a pas dominé du début à la fin, mais il n'était pas obligé de le faire.

 

Ce que Zidane a fait, c'est utiliser sa performance en finale comme une plateforme pour construire sa carrière. Ce fut le catalyseur de la naissance de Zizou, le futur Galáctico. Il est passé de superstar à méga-star grâce à cette performance d'homme du match.

 

Sans elle, il n’aurait pas remporté le Ballon d'Or un an après avoir terminé troisième. Et il n’aurait pas rejoint le Real Madrid en 2001 pour un montant record.

 

QU'EST-IL ARRIVÉ À RONALDO ?

 

Il y a eu une certaine controverse avant le coup d’envoi de la finale, ce qui a donné lieu à l'un des plus grands mystères de l'histoire de la Coupe du monde et qui, à ce jour, n'a toujours pas été correctement expliqué. Avant le match, les journalistes présents dans la tribune de presse ont été stupéfaits de découvrir que le nom de Ronaldo ne figurait pas sur les feuilles de match. On a d'abord cru que son genou le gênait, mais il est rapidement apparu que la star brésilienne avait eu une sorte de crise pendant son sommeil dans sa chambre d'hôtel.

 

Son coéquipier Roberto Carlos a rapidement alerté les autorités brésiliennes et Ronaldo a été transporté d'urgence à l'hôpital, mais les médecins n'ont rien trouvé d'anormal. Ronaldo aurait-il simplement "craqué" sous la pression ? C'est une question qui reste sans réponse. Ronaldo est arrivé au stade plus tard dans la soirée et, bien que sa santé mentale suscite des inquiétudes légitimes, l'entraîneur brésilien Mario Zagallo (apparemment sur insistance de Ronaldo) a décidé de le titulariser. Des rapports ont ensuite suggéré que Ronaldo avait reçu une sorte de sédatif et que Nike, le sponsor de l'équipe, avait exercé une pression énorme pour forcer le Brésil à faire jouer sa vedette.

 

Quelle que soit la vérité, il était clair dès le coup d'envoi que Ronaldo n'était pas apte à jouer et le Brésil en a payé les conséquences. Privés des services de l'habituellement mortel Ronaldo, les champions ont été mous en attaque et n'ont pas réussi à poser un défi sérieux aux Français.

 

LE BUT EN OR

 

La Coupe du Monde 1998 a été la première à expérimenter le "but en or" dans les prolongations. Mais cette règle a été utilisée pour la première fois dans un tournoi majeur lors de l'Euro 96 en Angleterre.

 

Le "but en or" a été introduit dans le football pour encourager le jeu offensif dans les prolongations et tenter de limiter le nombre de matchs décidés par les tirs au but. Ses détracteurs ont affirmé qu'il avait eu l'effet inverse, les équipes adoptant une approche encore plus prudente en prolongation, sachant qu'un but mettrait immédiatement fin au match.

 

Le "but en or" a été utilisé lors de la Coupe du Monde 2002 en Corée du Sud et au Japon - trois "buts en or" ont été marqués. Mais en février 2004, l'International Football Association Board, l'organisme qui détermine les lois et les règles du football, a décidé qu'il ne serait plus utilisé pour décider des matchs qui allaient en prolongation.

 

CONCLUSION

 

https://flic.kr/p/QTGjLm

 

Pour sa deuxième participation à la Coupe du monde, la France a atteint sa première finale, contre le Brésil, quadruple champion et grand favori. Privés des services de Laurent Blanc, suspendu, les Bleus avaient toutes les raisons d’éprouver une certaine appréhension. D'autant plus qu'ils avaient en face d'eux des joueurs comme Ronaldo, Rivaldo, Cafu, Bebeto et Roberto Carlos. Pourtant, l'entraîneur Aimé Jacquet a gagné la bataille tactique contre son homologue Mario Zagallo, et Zinedine Zidane a été impérial. Grâce à son doublé et à un but d'Emmanuel Petit en fin de match, les Bleus, alors qu'ils étaient réduits à dix, ont enfin connu leur heure de gloire.



09/08/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1330 autres membres