Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Sporting Club Toulon

SC Toulon.jpg
Sporting Club Toulon

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Sporting Toulon Var, fondé en 1944

Anciens noms: SC Toulon (1944-1984), Sporting Club de Toulon et du Var (1984-1993)

Sporting Club de Toulon 83 (1993-1998), Sporting-Toulon-Var (1998-2016)
Surnoms: Les azur et or, Les Toulonnais
Couleurs: azur et or
Clubs rivaux: Marseille, OGC Nice, Toulon-Le Las, AS Cannes
Stade: de Bon Rencontre (8 200 places)
 
La création du club
 
Le club est fondé en 1944 de la fusion du Sporting Club de Temple et de la Jeunesse sportive Toulonnaise.
 
1959, Premier montée en D1
 
- Cette saison reste écrite en lettres d’or dans l’Histoire du Sporting. Pour la première fois, grâce à un travail acharné, Toulon accède pour la première fois dans l'élite. La belle aventure en D1 n’aura duré qu’une seule et unique saison. Le Sporting se console en allant en finale de la Coupe Drago, perdue 3 buts à 2 face à Lens.
 
SC Toulon 1959.jpg
(haut, de gauche à droite): Blanc, Forzano, Duval, Vibourel, Pellegrino, Gallard
(bas, de gauche à droite): Vicot, Camilla, Meftah, Roubaud, Lenfant
 
1983-1993, Sa plus belle époque
 
- Cette décennie là, c'est une aventure menée tambour battant à la frontière de la légalité, qui a propulsé le club de la troisième division aux portes de l’Europe en une décennie, avant de se dissoudre dans des vapeurs de caisse noire. D'ailleurs, la saison 1982-83 est peut-être la plus belle jamais réalisée par Toulon. Pour la première fois de son histoire, le Sporting accède à en D1 en terminant leader de son groupe. L’équipe va y rester une décennie, jouant les troubles fêtes. De plus, jouer au stade Mayol dans les années 80 n'était pas une partie de plaisir, surtout pour de nombreux attaquants adverses. La charnière Alfano, Courbis était bien intimidante, les latéraux Bérenguier, Boissier ou Casoni étaient également loin d'être des enfants de choeur (sans oublier Dib au milieu). Et offensivement il y avait du talent avec les Paganelli, Emon et bien-sûr Onnis qui carburaient tous bien. Malheureusement, la suite est un long déclin. 1990: l’entraîneur Rolland Courbis et le directeur administratif Éric Goiran sont incarcérés et inculpés pour détournement d’argent, malversations financières et faux en écriture. 1992: les joueurs ne reçoivent plus leurs salaires. 1993: le Sporting est relégué en deuxième, puis troisième division, trente-deux joueurs quittent le club d’un coup. Clap de fin.
 
SC Toulon 1983.jpg
(haut, de gauche à droite): Alfano, Perrin, Courbis, Chaussin, Vizcaino, Berenguier
(bas, de gauche à droite): Dalger, Benedet, N'Kouka, Boissier, Diallo
Photo: ©Presse Sport
 
SPORTING CLUB TOULON ALL-STAR
GARDIENS
 
Luc Borrelli (FRA)
Pierre Vizcaino (FRA)
 
DÉFENSEURS
 
Henri Borowski (FRA)
Robert Vico (FRA)
Luigi Alfano (ITA)
Jean-Louis Bérenguier (FRA)
Philippe Carvalho (FRA)
Pierre Marquet (FRA)
 
MILIEUX
 
Peter Bosz (HOL)
Marcel Dib (FRA)
Roger Ricdort (FRA)
Jean-Pierre Chaussin (FRA)
Martin N'Kouka (COG)
Célestin Olivier (FRA)
 
ATTAQUANTS
 
Bernard Roubot (FRA)
François Canizarés (FRA)
Alain Bénédet (FRA)
Jean-Noël Cabezas (FRA)
Jean Forzano (FRA)
Victor Ramos (ARG)
Albert Emon (FRA)
 
ENTRAÎNEURS
 
Marcel Duval (FRA)
Luigi Alfano (ITA)
Jean-Louis Garcia (FRA)
 
Équipe Type
 
SC Toulon.png
 
Ils ont joué au Sporting Club Toulon
 
Marcel Duval (FRA)
Thomas Aparicio (ESP)
Yvon Garofalo (FRA)
Robert Péri (FRA)
Mohamed Firoud (ALG)
Vincent Estève (FRA)
Maurice Lafont (FRA)
Miguel Valls (FRA)
Philippe Thys (FRA)
René Marsiglia (FRA)
Frédéric Meyrieu (FRA)
Djamel Tlemçani (ALG)
Eric Roy (FRA)
Patrick Vernet (FRA)
Stéphane Demol (BEL)
Jean-Pierre Alba (FRA)
Franck Passi (FRA)
Didier Angibeaud (CAM)
François Maestroni (FRA)
Sigi Ramirez (PER)
Patrice Marquet (FRA)
François Zahoui (CIV)
Patrice Eyraud (FRA)
Cyrille Makanaky (CAM)
Patrick Vervoort (BEL)
Leonardo Rodriguez (ARG)
Fabrice Moreau (CAM)
Nikica Cukrov (YOU)
Omar Ben Driss (MAR)
Guy Van Sam (FRA)
Albert Molina (ITA)
Karimou Djibrill (TOG)
Mcihel N'Gom (FRA)
André Guy (FRA)
Henri Sierra (FRA)
Leongino Unzain (PAR)
Désiré-Jean Sikely (CIV)
Arthur Moses (GHA)
Egon Johnsson (SUE)
Daniel Xuereb (FRA)
Victor Agali (NIG)
Jorge Dominguez (ARG)
Mesut Bilici (FRA)
Miloš Bursać (YOU)
 
Ils ont débuté au Sporting Club Toulon
 
Stéphane Porato (FRA)
Régis Coulbault (FRA)
Thierry Rabat (FRA)
Roland Meunier (FRA)
Sébastien Squillaci (FRA)
Bernard Simondi (FRA)
Roger Baltimore (FRA)
Frédéric Brando (FRA)
Rolando Robinet (ARG)
Didier Tholot (FRA)
Kaba Diawara (GUI)
 
Le plus capé de l'histoire du Sporting Club Toulon
 
1) Jean-Louis Bérenguier (FRA) 475 matchs (1977-1993)
2) Luigi Alfano (ITA) 403 matchs (1978-1992)
Luigi ALfano.jpg
3) Christian Dalger (FRA) 225 matchs (1966-1971/1981-1984)
4) Bernard Casoni (FRA) 171 matchs (1984-1990)
-) Philippe Anziani (FRA) 171 matchs (1989-1993)
 
Le meilleur buteur de l'histoire du Sporting Club Toulon
 
1) Christian Dalger (FRA) 69 buts (1966-1971/1981-1984)
Christian Dalger.jpg
2) Boubacar Sarr (SEN) 45 buts (1973-1975)
3) Delio Onnis (ARG) 40 buts (1983-1986)
4) Patrick Revelles (FRA) 35 buts (1988-1992/1997-1998)
5) Luigi Alfano (ITA) 32 buts (1978-1992)
-) Victor Ramos (ARG) 32 buts (1985-1987)
-) Djibrill Karimou (TOG) 32 buts (1965-1968)
 
SOURCES/RESSOURCES
 


21/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1193 autres membres