FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Inter Milan

Inter-Milan.png

Inter Milan

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Football Club Internazionale Milano, Fondé le 9 mars 1908

Anciens noms: Società Sportiva Ambrosiana (1928-1929), Associazione Sportiva Ambrosiana (1929-1931)

Associazione Sportiva Ambrosiana-Inter (1931-1945)

Surnoms: Nerazurri, la vouivre, la bien-aimée

Couleurs: Noir et Bleu

Ennemis jurés: Milan ACJuventus Turin

Stade: Giuseppe Meazza (87 000 places)

 

La création du club

 

L’Inter Milan naît en 1908, au restaurant l’Orologio, par un groupe d’Italiens et de Suisses qui quittent le Milan AC car le club refuser aux étrangers la possibilité de jouer. La volonté initiatrice des fondateurs de donner la possibilité à tous les joueurs, pas seulement les italiens, de porter le maillot du club se retrouve dans son nom "Internazionale". Cette même année, un des plus importants fondateurs : le peintre Giorgio Muggiani, choisi les couleurs emblématique du club : le noir "nero" et le bleu "azzurro".

 

1910, le premier titre

 

Inter Milan.jpg

 

- Deux ans seulement après sa création, l’Inter sous la présidence de Carlo De Medici et entraînée par Virgilio Fossati remporte son premier scudetto. Cependant, les années suivantes sont plus compliquées. Le club interrompt son activité pendant la guerre, renaît en 1920 puis une nouvelle cause politique vient lui mettre des bâtons dans les roues : la montée du fascisme. Le club doit alors abandonner son nom d’Internazionale pour s’allier à L’union Sportive milanaise et devenir la Société Sportive Ambrosiana. On raconte que le nom Internazionale rappelait trop l’Internationale communiste et que cela s’éloignait de l’idéal autarcique du régime.

 

1930-1945, L'Ambrosiana-Inter

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4594652_201502214022370.jpg

 

- Un changement de dénomination qui portera finalement chance car l’Inter remporte la première édition de la Série A, la vraie, saison 1929/30 grâce aussi aux 31 réalisations de son buteur Giuseppe Meazza, premier grand joueur italien de l’histoire. En effet, l'Inter ne s'est pas seulement fait remarquer par sa régularité en championnat mais il se caractérise par le succès de ses internationaux. Effectivement en 1934, notamment Allemandi, Castellazzi, Demaria et Giusseppe Meazza ont en grande partie contribué à la victoire de la Squaddra Azzurra à la Coupe du Monde à domicile. De plus, en 1936, les Nerazzurri Fresi et Locatelli gagnent la médaille d'or aux Jeux Olympiques de Berlin. La suite c'est deux nouveaux scudetti en 1938 et 1940 ainsi que sa première Coupe d’Italie en 1939. En 1945, avec la chute du régime du Mussolini, le club récupère sa dénomination initiale le FC Internazionale.

 

1962-1967, La Grande Inter

 

Inter Milan.jpg

(haut,de gauche à droite): Sarti, GuarneriFacchetti, Tagnin, BurgnichPicchi

(bas,de gauche à droite): JairMazzolaSuarezCorso, Milani

 

- Sans le moindre trophée depuis 1954, l'Inter s'est tournée vers le Franco-Argentin Helenio Herrera en 1960. Celui-ci, qui a transformé son ancien club en une véritable machine à gagner, en fin tacticien, va former un Inter hermétique, basé sur un système: le "Catenaccio". Il n'a pas été inventé par HH mais repris par ce dernier avec succès. Il y faisait reculer un milieu de terrain en libero, adoptait une défense individuelle stricte et libérait son arrière gauche pour attaquer. Armando Picchi était ce libero et Giacinto Facchetti le défenseur volant. L'équipe avait même une allure offensive : Luis Suárez en meneur reculé, le Brésilien Jaïr en ailier, Mario Corso au dribble, Mazzola à la finition et l'avant-centre Peiro. Le club italien remporte trois fois le Championnat d’Italie, deux fois la Ligue des Champions et deux fois la Coupe intercontinentale. Ce règne de l’Inter Milan sur l’Italie et l’Europe sera stoppé en finale de la Ligue des Champions par le Celtic Glasgow en 1967 dont le style se rapproche de ce que l’on qualifiera plus tard de "football total", une autre innovation célèbre dans le milieu du ballon rond.

 

1989, Le Scudetto des Records

 

Inter Milan.jpg

(haut, de gauche à droite): Zenga, Ferri, Berti, Bergomi, Serena, Matthaüs

(bas, de gauche à droite): Diaz, Brehme, Bianchi, Matteoli, Mandorlini

 

- C’est la date à laquelle l’Inter de Giovanni Trapattoni remporte son 13ème scudetto, c’est la première fois qu’un club italien arrive à obtenir 58 points. Avec 2 points octroyés à chaque victoire, les intéristes remporte le titre en 34 matchs soit 26 victoires, 6 nuls et 2 défaites, un titre d'anthologie! Le club possédait à cette époque des joueurs comme Berti, Bergomi, Ferri et Zenga qui tenaient vraiment au club et le démontrent encore aujourd’hui. Dans la foulée c’est une première Supercoupe d’Italie qui s’ajoute au palmarès, en revanche le retour en C1 est un échec, avec une élimination dès les seizièmes de finale face à Malmö, puis une troisième place en championnat.

 

1998, Vainqueur de la Coupe UEFA

 

Inter Milan.jpg

(bas, de gauche à droite): Ze Elias, Colonnese, Zanetti, PagliucaWest

(bas, de gauche à droite): Simeone, Djorkaeff, Zamorano, Winter, Fresi, Ronaldo

 

- En 1995, la famille Moratti fait son retour à la tête du club. Appliquant une politique incroyablement dépensière, il fait venir les meilleurs joueurs de la planète. Ainsi, ni Ronaldo, ni Keane, Baggio, Zamorano, Seedorf ou Crespo ne réussissent à offrir au club un 14ème scudetto. Reste la Coupe de l’UEFA comme lot de consolation, c’est une probante victoire 3 buts à 0 face à la Lazio. C'est la déception, surtout en cette même année où le club ne perd le titre qu'après un long duel avec la Juventus se classant second du championnat.

 

2010, Le triplé historique

 

Inter Milan.jpg

(haut,de gauche à droite): Pandev, Julio Cesar, Maicon, Chivu, LucioSamuel

(bas,de gauche à droite): Zanetti, CambiassoEto’oD. MilitoSneijder

 

- La saison 2009/2010 du couple Inter-Mourinho fut un épique combat contre et pour l'histoire. Non seulement le clan Moratti ramène finalement la Ligue des champions à la maison après quarante-cinq ans d'attente, mais surtout la Beneamata devient le premier club italien de l'histoire à réaliser le triplé C1-Scudetto-Coppa Italia. Tout ça grâce à son buteur providentiel, Diego Milito, à un Samuel Eto'o étincelant et à un Wesley Sneijder explosif. Et le football devient d'une simplicité désarmante grâce à José Mourinho: il suffit de ne pas prendre de buts et d'en marquer un ou deux pour gagner.

 

 

PALMARES COMPÉTITIONS NATIONALES


Champion d’Italie en 1910, 1920, 1930, 1938, 1940, 1953, 1954, 1963, 1965, 1966, 1971, 1980, 1989, 2006, 2007, 2008, 2009 et 2010

Vice-Champion d’Italie en 1933, 1934, 1935, 1941, 1949, 1951, 1962, 1964, 1967, 1970, 1993, 1998, 2003 et 2011

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1939, 1978, 1982, 2005, 2006, 2010 et 2011

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1959, 1965, 1977, 2000, 2007 et 2008

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1989, 2005, 2006, 2008 et 2010

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 2000, 2007, 2009 et 2011

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS INTERNATIONALES


Vainqueur de la Coupe du Monde des Clubs en 2010

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1964, 1965 et 2010

Finaliste de la Ligue des Champions en 1967 et 1972

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1964 et 1965

Finaliste de la Supercoupe Intercontinentale en 1968

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 2010

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1991, 1994 et 1998

Finaliste de la Coupe UEFA en 1997

Finaliste de la Coupe Mitropa en 1933

Finaliste de la Coupe Mohammed V en 1979

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS JEUNES/RÉSERVES


Vainqueur des NextGen Series en 2012

Vainqueur de la Blue Star/FIFA Youth Cup en 1983

Champion d'Italie Primavera en 1964, 1966, 1969, 1989, 2002, 2007 et 2012

Vice-champion d'Italie Primavera en 1980, 2003, 2004 et 2008

Vainqueur de la Coupe d’Italie Primavera en 1973, 1976, 1977, 1978 et 2006

Finaliste de la Coupe d’Italie Primavera en 2007

FInaliste de la Supercoupe d'Italie Primavera en 2006, 2007 et 2012

Vainqueur du Tournoi de Viareggio en 1962, 1971, 1986, 2002, 2008, 2011, 2015 et 2018

Vainqueur du championnat Ragazzi en 1938

Vainqueur du championnat Dante Beretti en 1980, 1984, 1991 et 2012

Vainqueur du championnat Allievi Nazionali en 1985, 1987, 1991, 1998, 2008 et 2014

Vainqueur du championnat Giovanissimi Nazionali en 1988, 1997, 2003, 2006, 2009, 2012, 2013 et 2015

 

PALMARÈS COLLECTIF


Stella d'Oro au Mérite sportif en 1967

Collare d'Oro CONI pour Mérite sportif en 2008

 

RECORDS


Plus jeune joueur: Federico Bonazzoli (ITA) 16 ans et 11 mois (le 18 mai 2014 contre le Chievo Verone)

Plus vieux joueurJavier Zanetti (ARG) 40 ans et 281 jours (le 18 mai 2014 contre le Chievo Verone)

Plus jeune buteur: Mario Balotelli (ITA) 17 ans et 129 jours (le 19 décembre 2007 contre la Reggina)

Plus vieux buteurJavier Zanetti (ITA) 37 ans et 127 jours (le 15 décembre 2010 contre Seongnam)

Buts inscrits dans un match: 7 buts Luigi Cevenini (ITA) (le 10 janvier 1915 contre Vicenze)

But le plus rapide: 9 secondes Gianfranco Matteoli (ITA) (le 27 novembre 1988 contre Cesena)

Plus large victoire: Inter Milan - Vicenze 16-0 le 10 janvier 1915

Plus large défaite: Juventus Turin - Inter Milan 9-1 le 10 juin 1961

Record d'achatChristian Vieri (ITA) 47 millions d'euros à la Lazio Rome (1999)

Record de venteZlatan Ibrahimovic (SUE) 80 millions d'euros au FC Barcelone (2009)

 

INTER MILAN ALL-STAR


GARDIENS

 

Walter Zenga (ITA)

Giorgio Khezzi (ITA)

Francesco Toldo (ITA)

Julio Cesar (BRE)

Giuliano Sarti (ITA)

Gianluca Pagliuca (ITA)

 

DÉFENSEURS

 

Giuseppe Bergomi (ITA)

Luigi Allemandi (ITA)

Armando Picchi (ITA)

Maicon (BRE)

Aristide Guarneri (ITA)

Walter Samuel (ARG)

Marco Materazzi (ITA)

Andreas Brehme (ALL)

Javier Zanetti (ARG)

Lucio (BRE)

Giacinto Facchetti (ITA)

Cristian Chivu (ROU)

Riccardo Ferri (ITA)

Ivan Cordoba (COL)

Graziano Bini (ITA)

Tarcisio Burgnich (ITA)

 

MILIEUX

 

Luis Suarez (ESP)

Nicola Berti (ITA)

Youri Djorkaeff (FRA)

Fancesco Moriero (ITA)

Lennart Skoglund (SUE)

Mario Corso (ITA)

Lothar Matthaus (ALL)

Gabriele Oriali (ITA)

Luis Figo (POR)

Aldo Campatelli (ITA)

Gianfranco Bedin (ITA)

Virgilio Fossati (ITA)

Esteban Cambiasso (ARG)

Giuseppe Baresi (ITA)

Wesley Sneijder (HOL)

Luigi Di Biagio (ITA)

Dejan Stankovic (YOU)

Evaristo Beccalossi (ITA)

Alvaro Recoba (URU)

Giampiero Marini (ITA)

Thiago Motta (ITA)

Sandro Mazzola (ITA)

 

ATTAQUANTS

 

Jair Da Costa (BRE)

Samuel Eto'o (CAM)

Karl-Heinz Rummenigge (ALL)

Ermanno Aebi (ITA)

Ivan Zamorano (CHL)

Gino Armano (ITA)

Faas Wilkes (HOL)

Annibale Frossi (ITA)

Diego Milito (ARG)

Giuseppe Meazza (ITA) 

Benito Lorenzi (ITA)

Attilio Demaria (ARG/ITA)

Istvan Nyers (HON)

Aldo Serena (ITA)

Ronaldo (BRE)

Roberto Boninsegna (ITA)

Dennis Bergkamp (HOL)

Luigi Cevenini (ITA)

Adriano (BRE)

Angelo Domenghini (ITA)

Jurgen Klinsmann (ALL)

Alessandro Altobelli (ITA)

Antonio Angelillo (ARG)

Zlatan Ibrahimovic (SUE)

Christian Vieri (ITA)

 

ENTRAÎNEURS

 

Roberto Mancini (ITA)

José Mourinho (POR)

Helenio Herrera (FRA/ARG)

 

ÉQUIPE TYPE



Inter Milan.jpg

 

Le plus capé

 

1) Javier Zanetti (ARG) 858 matchs (1995-2014)

Javier-Zanetti.jpg

2) Giuseppe Bergomi (ITA) 756 matchs (1980-1999)

3) Giacinto Facchetti (ITA) 634 matchs (1960-1978)

4) Sandro Mazzola (ITA) 565 matchs (1960-1977)

5) Giuseppe Baresi (ITA) 559 matchs (1976-1992)

6) Mario Corso (ITA) 503 matchs (1958-1973)

7) Walter Zenga (ITA) 473 matchs (1982-1994)

8) Tarcisio Burgnich (ITA) 467 matchs (1962-1974)

9) Alessandro Altobelli (ITA) 466 matchs (1977-1988)

10) Ivan Cordoba (COL) 454 matchs (2000-2012)

 

Le meilleur buteur

 

1) Giuseppe Meazza (ITA) 284 buts (1927-1940)

Giuseppe-meazza.jpg

2) Alessandro Altobelli (ITA) 209 buts (1977-1988)

3) Roberto Boninsegna (ITA) 171 buts (1969-1976)

4) Sandro Mazzola (ITA) 158 buts (1960-1977)

-) Luigi Cevenini (ITA) 158 buts (1912-1927)

6) Benito Lorenzi (ITA) 143 buts (1947-1958)

7) Istvan Nyers (HON) 133 buts (1948-1954)

8) Christian Vieri (ITA) 123 buts (1999-2005)

9) Mauro Icardi (ARG) 122 buts (2013-?) (en cours)

10) Ermanno Aebi (ITA) 106 buts (1910-1922)



31/10/2019
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1033 autres membres